crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par everland
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Dupuis

compl�tez cette fiche
Les 6 clones
Sc�narioSeron Pierre
DessinSeron Pierre
Ann�e1987
EditeurDupuis
S�rieLes Petits Hommes, tome 21
autres tomes... 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 ...
Bullenote [d�tail]

 

1 avis

rohagus
De ma première lecture de cet album, j'avais gardé un mauvais souvenir mais un peu trop vague. Je viens de le relire pour me remettre à jour et, franchement, je le trouve aussi peu terrible.

Cela commence de manière banale, par une introduction à l'histoire qui est presque identique à celle du futur tome 33. Renaud est appelé à se rendre pour une raison qu'il ignore à un point de rendez-vous loin d'Eslapion et Cédille s'incruste pour aller avec lui. Si l’on prend en compte le long voyage en coléoptère et une escale pour refaire le plein d'essence, c'est incroyable à quel point Seron a repris presque exactement la même dizaine de premières planches pour son album 20 000 lieues sous les terres.

Bref, une fois sur place, l'intrigue se lance avec évidemment un piège qui attendait notre héros, et un ennemi mystérieux dont l’auteur cache lourdement l'identité (en masquant en permanence son visage, le montrant dans l'ombre, et même en censurant les paroles de Renaud qui a immédiatement vu de qui il s'agissait pour entretenir complètement artificiellement le mystère alors que les habitués de la série l'auront très rapidement reconnu). Hop, Renaud et Cédille sont kidnappés, et boum ! Lapoutre et Lapaille arrivent au secours : comment savaient-ils qu'il y avait un danger, comment sont-ils venus aussi vite, pourquoi n'ont-ils pas contacté Renaud par radio avant de prendre la route alors que vu le temps de trajet, ce dernier n'était assurément pas encore arrivé sur place, ça, c'est de la facilité scénaristique avec un grand F ! Mais Séron est un expert en la matière.

Alors voilà, ça continue dans le cliché : nos héros sont transportés dans une base secrète ultra-moderne dans les montagnes suisses, là ils tombent sur un armée de méchants « jaunes » (salauds d'asiatiques, on aura leur peau !), un complot ridicule à base de téléviseurs explosifs, puis cette histoire de clones qui donne son titre à l'album. Pourquoi mêler toutes ces manigances autour des clones au complot des téléviseurs ? L'intérêt n'est vraiment pas clair. Facilité quand tu nous tiens... Tout comme le fait de cloner particulièrement Renaud et pas un autre, et pourquoi le fameux méchant précédent est-il devenu un ardent défenseur de la cause asiatique ? Et pourquoi cette base secrète en Suisse ? Et pourquoi autant de facilités et d'invraisemblances ?! Sans parler de l'humour lourdingue des dialogues et des situations.
Un divertissement sans intérêt, trop empli de clichés et de facilités à mes yeux…
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin