| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par Herbv
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Delcourt

complétez cette fiche
Petit Vampire et la soupe de caca
ScénarioSfar Joann
DessinSfar Joann
CouleursWalter (Pezzali)
Année2003
EditeurDelcourt
CollectionJeunesse
SériePetit Vampire, tome 5
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Bullenote [détail]

Michel se réveille en pleine nuit : ses copains Petit Vampire et Fantomate sont venus le chercher ! Mais comme ses grands-parents dorment à côté, toute la bande décide d'aller jouer chez Petit Vampire. Après avoir dit bonjour à Madame Pandora et au capitaine des Morts, Michel découvre que Marguerite a préparé un goûter et se précipite vers ce qu'il croit être du chocolat ! Mais non : c'est de la soupe de caca. Marguerite est très vexé que Michel ne veuille pas en manger, alors il va bouder ! Les enfants vont devoir être très gentils avec lui...

 

1 avis

pikipu
J'ai toujours eu beaucoup de sympathie pour Joann Sfar, pour son oeuvre, sa productivité et son inventivité. J'ai longtemps cru même que j'étais un vrai fan.
Je crois que je me suis trompé. Un vrai fan est un inconditionnel, quelqu'un qui perd son objectivité face à une idole ou à sa production.

Petit vampire et la soupe de caca m'a quelque peu remis les pieds sur terre. Le dessin est certes à l'image des autres volumes de la série, toujours aussi plaisant, réhaussé par les couleurs vives de Walter. La maman de petit Vampire est toujours aussi charmante, ses formes toujours aussi généreuses. Les autres personnages que l'on aime sont toujours là.

Mais l'histoire est comment dire... lamentable. Au sens propre du terme, car je m'en lamente encore, et me demande comment Sfar a bien pu faire ça.
Il n'y a pas de trame, pas de propos, la découpe visuelle est absente, on passe du coq à l'âne dans une même page, sans prévenir, on passe du si peu à rien en une case. On ne comprend pas, on ne sourit pas, on ne s'amuse pas.

Alors certes, on pourrait se dire que c'est un delcourt jeunesse, qu'après tout je suis bien trop vieux pour lire cela. Mais je suis abasourdi que Sfar, qui est en plus de tout ce que nous lui connaissions responsable éditorial d'un éditeur pour la jeunesse, ait pu pondre un navet pareil. On dirait un mauvais Tom-Tom et Nana.

J'espère que tout ceci n'est qu'un petit coup de fatigue. Une somnolence passagère.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin