| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© La Comédie Illustrée

complétez cette fiche
Peronnik l'idiot
ScénarioDe la Fuente Philippe
DessinDe la Fuente Philippe
CouleursNoir et Blanc
Année1999
EditeurLa Comédie Illustrée
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

1 avis

Mr_Switch
Le terme « album jeunesse » est devenu a la mode depuis un certain temps. Il induit une reconnaissance d’un véritable lectorat adulte qui, si on omet une tendance a tout cloisonner, peut être positive. C’est aussi un bon moyen chez certains éditeurs pour excuser des albums débiles, aux scenarii plus que paresseux ou encore au dessin médiocre. Quand l’appellation « album jeunesse » est employée pour des BD plus adultes mais qui ne font pas sérieuses, on peut pardonner. Néanmoins la coexistence dans le rayon d’un Troll de Troy avec une scène d’anthropophagie, et d’un gentil Schtroumf dans le rayon peut faire frémir certains parents et montre que ce créneau est assez sensible… Mais d’autres albums sont vraiment pensés pour les enfants, bien sur. « Peronnik l’idiot » est l’adaptation d’un conte breton, pour un lectorat d’enfants. On sent que l’enfant est visé. On s’occupe de lui : prédominance de la « voix-off », du texte de haute de case. Cette forme peut permettre une lecture à l’enfant mais, c’est le revers de la médaille, peut déplaire à l’adulte qui n’aime pas être pris autant par la main.
L’histoire est gentille : un idiot, appelé comme ça parce qu’il vit à droite à gauche, part pour s'emparer du bassin d'or et de la lance de diamant détenus par un sombre sorcier nommé Rogéar.
On comprendre rapidement qu’il est malin. Sa quête ne va pas être si difficile. L’intéressant de l’histoire n’est plus d’hypothétiques rebondissements mais comment et pourquoi fait-il cette quête. On voudrait bien croire qu’il fait tout ça sans raison, par un pur manque de raison et finalement se crée un suspens.
Car il faut bien un dernier rebondissement, et si c’était l’inusable Amour ?

Le dessin en noir et blanc tout en rondeur, n’est pas du tout rébarbatif mais ne plaira peut-être pas à toutes nos chères têtes blondes.
« Peronnik l’idiot » est un album teinté de gentillesse, dans une Bretagne magique mais pas en sur excès, un album à partager entre générations.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin