| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par Mr_Switch
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Delcourt

complétez cette fiche
Paroles de Taulards
ScénarioCorbeyran Éric
Année1999
EditeurDelcourt
CollectionEncrages
SérieParoles, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3
Bullenote [détail]

- Evasion au vinaigre, [Récit complet], Davodeau Etienne (D)
- Un honnête homme, [Récit complet], Lejonc Régis (D)
- L'escorte, [Récit complet], Lemaire Jean-Michel (D)
- L'incarcération, [Récit complet], Mathieu Marc-Antoine (D)
- Garde à vue, [Récit complet], Matthys Michael (D)
- L'addition, [Récit complet], Berlion Olivier (D)
- Les paris, [Récit complet], Christopher (D)
- Le parloir fantôme, [Récit complet], Crespin Michel (D)
- Vu du dedans : Angoissant, [Récit complet], Bézian Frédéric (D)
- Une journée particulière, [Récit complet], Peyraud Jean-Philippe (D)
- Un autre homme, [Récit complet]Lejonc Régis (D), Régis Jean-Philippe (D)
- Le toto, [Récit complet], Guérineau Richard (D)
- Putain d'carreau, [Récit complet], Alfred (D)
- La première fois (suivie de quelques autres), [Récit complet], Baudoin Edmond (D)
- [Couverture], Baudoin Edmond (D)
D : Dessin

Une porte s'ouvre sur le monde pénitenciaire : des détenus se sont livrés à des auteurs de bandes dessinées, donnant naissance à quatorze récits de taulards qui expriment leurs illusions, leurs obsessions, leur impuissance.

 

1 avis

Grunt
Des histoires courtes, en noir et blanc, qui ne font que de une à quatre pages, ce qui est bref, assez réduit, (presque autant qu’une cellule de prison) se succèdent et décrivent le quotidien de prisonniers. Invité dans les parloirs, les douches, les cours de promenades, le lecteur découvre des hommes, assumant leurs peines, conscient de leur faute à expier, mais aussi, bien souvent, découvre l’avant prison, ce qui les a conduit là.

Derrière chaque anecdote, il y a un homme, un gars qui, dans sa cellule, attendait l’atelier BD pour se distraire, s’évader. On ne peut pas oublier que ces quelques cases ont été pensées, élaborées, crayonnées durant les longues heures de réclusion au sein des Baumettes, de Fleury ou de la maison d’arrêt de Blois. On ne peut oublier que derrière chaque signature, se trouve un individu privé de liberté, souvent en proie au désespoir et à l’inquiétude de la sortie.
C’est pourquoi on examine les cases bien davantage qu’avec des scénaristes classiques de BD. Le gars qui a pondu cette planche, n’est pas un pro, juste un type qui pour tuer l’ennui, dénoncer ou partager, a décidé à un moment de sa réclusion de tenter l’aventure… Force est d’admettre, en outre, que certains dessinateurs excellent dans l’art du clair obscur.

Qui dit collectif pourtant, dit forcément inégalités et dans Paroles de Taulards, comme ailleurs, les histoires qui se suivent ne se valent pas. C’est peut-être là le gros inconvénient de cette BD. Car si certaines poussent à la réflexion, arrivent à sortir le lecteur de sa simple contemplation pour faire naître une émotion, d’autres au contraire se lisent sans grand intérêt, avec une chute trop simple, trop menue.

En définitive, Paroles de Taulards est un album intéressant, condensé et, hélas, porteur d’une réalité qu’on a tendance à ne pas vouloir regarder. Une lecture plaisante. La différence de qualité d’une histoire à l’autre reste cependant un point négatif…
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin