| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Mr_Switch


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Kana

complétez cette fiche
Tome 8
ScénarioMatsumoto Taiyô
DessinMatsumoto Taiyô
CouleursNoir et Blanc
Année2006
EditeurKana
CollectionMade In
SérieNumber 5, tome 8
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Bullenote [détail]

La forêt qui entoure le château où sont réfugiés Number One et Matriochka est un piège qui se referme sur ceux qui s’en approchent. Véritable cauchemar hallucinatoire pour les militaires, les embûches qui parsèment les sous-bois ne semblent pas affecter Number 5 qui progresse vers Matriochka...

 

1 avis

herbv
Et voilà, Number 5 s'est achevé avec ce 8ème volume. Ainsi, on aura eu la réponse à quelques unes des questions que l’on pouvait se poser sur Matriochka et les autres. De même, le conflit entre Number One, assisté de ce qu’il restait de l’Armée de la Paix, et le reste du monde s’est achevé par une victoire sans appel de l’une des deux parties. Une vraie fin est si rare dans les mangas qu’on ne peut que l’apprécier même si elle n’est pas totalement satisfaisante tant l’ellipse temporelle utilisée pour le chapitre final provoque une rupture qui laisse sur sa faim.

Malheureusement, on pourra donc se dire « tout ça pour ça ». En effet, la virtuosité graphique de l’auteur ne suffit pas à masquer le manque de profondeur du récit (un conflit entre les humains "classiques" et ceux qui ont été créés, modifiés génétiquement) et ne sauve pas une narration brouillonne et souvent poussive. Brouillonne au début car on ne voit pas où l’auteur veut en venir pendant plus de trois volumes, poussive par la suite car très linéaire, avec quelques analepses amenées de façon assez classique afin d’éclairer le lecteur sur les origines de tel ou tel personnage. Si les scènes de combats sont maîtrisées au niveau du rythme et des cadrages, cela ne suffit pas non plus à sauver l’œuvre aux yeux d’un certain nombre de lecteurs. De la part de Tayou Matsumoto, on attend mieux que du "fight" bien maîtrisé.

Bref, le titre peut être considéré comme étant une déception après des titres comme Ping Pong ou, plus récemment, comme Gogo Monster. Il ne reste plus qu’à souhaiter découvrir d’autres œuvres plus anciennes de l’auteur, souhait qui risque de rester bien vain devant les ventes que l’on estime généralement assez catastrophique pour ce mangaka si atypique. Quand à ses titres futurs, il va falloir être patient, étant donné que le Tayou Matsumoto semble être très occupé par un projet d’animation.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin