| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par herbv
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Taïfu Comics

complétez cette fiche
Tome 3
ScénarioSadogawa Jun
DessinSadogawa Jun
CouleursNoir et Blanc
Année2006
EditeurTaïfu Comics
CollectionShonen
SérieNoodle Fighter, tome 3
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 ...
Bullenote [détail]

Décidément, la vie de livreuse de râmen n'est pas de tout repos. Miki ne semble échapper aux défis lancés par… ce garçon blond qui parle bizarrement mais dont elle ne se rappelle jamais le nom, que pour devoir affronter, pêle-mêle, les effets inattendus de l'alcool sur son organisme, le cerbère qui garde la porte d'une cliente et une Megumi aux forces décuplées par le grand amour. Sans parler d'une enseignante dépressive à qui il faudra rendre le sourire pour éviter qu'elle ne commette l'irréparable…

 

1 avis

herbv
Les amateurs de mangas au comique déjanté peuvent se réjouir, une nouvelle série confirme toutes ses qualités dans ce genre si spécial et si exigeant de l’humour. Noodle Fighter nous propose de lire les combats délirants de Miki Onimaru, jeune livreuse de ramen de son état. La vie est pour elle un perpétuel combat, du genre de ceux qui se règlent sur un ring. Et ses ennemis sont nombreux : Cela peut être un simple oiseau parfois mais, la plupart du temps, ce seront ses amis d’enfance. En effet, sa principale rivale, Megumi, la livreuse de la boulangerie d’en face rend la vie de Miki très difficile, le plus souvent à coups de lancer de brochettes de bambou. Parfois, l’ennemi prend la forme de Kankurô, un ancien souffre-douleur qui ne rêve que de prendre sa revanche. En fait, seule la mère de notre psychopathe de livreuse de ramen est capable de vaincre à tout coup. Mais il semble réellement impossible d’apprendre à Miki d’avoir un comportement raisonnable, de devenir une travailleuse fiable et efficace. Seul Akihikô, le jeune vendeur de légumes d’à côté semble échapper à la fureur de cette dernière, même s’il fait souvent les frais de son énergie débordante.

Dans le volume 3 de Noodle Fighter, l’auteur donne encore plus de souffle à sa série en introduisant un nouveau personnage, celui d’une jeune femme professeur de lycée suicidaire qui se révèle incapable de sourire et qui fait peur à tout le monde avec « la tronche qu’elle se tire ». Seuls les ramen du restaurant familial Onimaru réussissent à lui donner figure humaine. Pour le reste, on retrouve les sempiternels combats entre Miki et Megumi ou Miki et Kankurô. Mais leur traitement burlesque fait qu’on ne s’en lasse pas un seul instant, bien au contraire. L’auteur a pris son rythme de croisière et réussit à insuffler un humour ravageur, notamment grâce à des dialogues très souvent hilarants. Et comme il commence à mieux maîtriser son dessin, il réussit à bien faire passer les sentiments de ses personnages et à les mettre en situation. N'oublions pas que le lecteur commence à être très familiarisé avec le caractère des personnages, le comique de répétition fonctionne à plein, rendant la lecture des 11 chapitres de ce volume plus que plaisante : tordante. Comme c’est ce qu’on demande, on peut dire qu’on est en présence d’une série pour l’instant tout à fait réussie que les fans de ce genre ne doivent rater sous aucun prétexte.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin