créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par petitboulet
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

� Semic

compl�tez cette fiche
Tome 1
Sc�narioBaron Mike
DessinRude Steve
EncrageMartin Gary
Ann�e2003
EditeurSemic
CollectionSemic Books
S�rieNexus, tome 1
Bullenote [d�tail]

The Origin (Nexus (v.II) #81) [Récit complet], Giddings Noelle (C)
1�re partie, Executioner's Song : The Dark Side of the Moon (Nexus (v.II) #89) [Récit à Suivre - Début]Mounts Paul (C), Bongotone (C)
2�me partie, Executioner's Song : The Old Guard (Nexus (v.II) #90) [Récit à suivre]Bongotone (C), Mounts Paul (C)
C : Couleurs

Horatio Hellpop était né sur la lune désolée d'Ylum, fils d'un criminel de guerre en fuite. Il avait été sélectionné par une entité à demi démente pour être le "Nexus", la conscience de l'espèce humaine, et une grande partie de sa vie avait été consacrée à la traque des pires criminels de la galaxie. Mais à présent il n'aspire plus qu'à la paix. Et part sur les traces de son héritage. Trois aventures nous montrent les âffres moraux et les tourments de ce héros hors du commun au destin tragique.

 

1 avis

rohagus
Je ne connaissais pas du tout ce super-héros, Nexus. Imaginé par le duo Mike Baron et Steve Rude au tout début des années 80, il a pourtant vécu de bien nombreuses aventures publiées chez plusieurs éditeurs et notamment Dark Horse Comics.

Les éditions Semic ont tenté de le faire connaître en France en publiant cet album qui contient trois histoires indépendantes.
La première, Nexus: The Origin, date de 1992 et raconte du début à la fin mais de manière assez accélérée les origines du héros et notamment ce qu'ont vécu ses parents avant sa naissance et ce qui l'a amené à devenir ce qu'il est.
Les deux suivantes sont issues de Nexus: Executioner's Song, datant de 1996, et racontent des histoires assez typiques de la façon dont Nexus est confronté à des situations périlleuses et dont il rend la justice.

J'ai été un peu désarçonné par le début de ma lecture. Ne connaissant rien du personnage ni de son monde, la narration très brusque et emplie d'ellipses du récit de ses origines m'a été un peu ardue. Elle semble en effet s'adresser à des gens le connaissant déjà, lui et son univers, et elle zappe des informations et des passages qui m'auraient pourtant été bien utiles pour tout comprendre. Là, j'ai été interloqué mais aussi assez perdu, ne saisissant pas toujours ce qu'il se passait même si j'ai pu recoller les morceaux en lisant la suite et le texte d'introduction de l'album.

Les deux histoires suivantes m'ont un peu plus convaincu car elles sont plus claires et plus agréables à lire. J'ai ainsi pu apprécier l'originalité relative de ce super-héros et de son environnement.
Le ton du récit mêle étrangement dramaturgie, sociologie, politique, humour et action façon super-héros. Cette dernière est un peu annexe tant Nexus paraît omnipotent donc peu enclin à risquer de vrais dangers. Je me serais parfois cru dans certains récits de SF mi-aventure mi-humour à la ABC Comics tels que Tom Strong ou Jonni Future, avec le même ton un peu désuet et rétro à chaque fois.
Nexus lui-même est un héros bien particulier puisque c'est... un bourreau. Son rôle est d'exécuter les mauvais, les dictateurs, les oppresseurs. Et il prend son rôle à cœur, tuant sans hésiter. C'en est parfois étonnant de voir ce gaillard aux allures de gentil boy-scout discuter avec un vieillard, lui serrer la main chaleureusement puis le jeter dans une fournaise en expiation de ses crimes passés.
Ainsi, autour de ce personnage, c'est un univers politiquement chargé qui est décrit. On y croise successivement un totalitarisme néo-soviétique, un fascisme typiquement nazi ou encore d'anciens criminels de guerre. C'est original dans un récit de super-héros au ton plutôt léger à côté de cela.

La lecture de Nexus est assez surprenante du fait de ces originalités et de son ambiance. Sa narration décousue et le manque d'informations nécessaires pour bien profiter de trois seules histoires courtes parues en Français empêchent cependant de l'apprécier pour de bon. C'est un peu frustrant car j'aurais aimé en savoir plus. Ceci dit, je ne suis pas suffisamment tombé sous le charme pour avoir envie de me procurer les parutions américaines existantes...
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin