| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par pikipu
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Glénat

complétez cette fiche
Tome 4
ScénarioKitoh Mohiro
DessinKitoh Mohiro
CouleursNoir et Blanc
Année2010
EditeurGlénat
CollectionSeinen
SérieNaru Taru, tome 4
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 ...
Bullenote [détail]

 

1 avis

herbv
Akira a été enlevée par un petit groupe d’enfants possédant des ryunoko surpuissants. Sudo, le gamin qui les avait agressés, elle et Shiina, et qui en est mort, était un des membres de cette bande. Le courage, l'inconscience même, de Shiina partie sauver son amie risque de ne pas suffire lorsqu’elle se retrouve confrontée au gardien des lieux même si Hoshimaru révèle à cette occasion qu'il a des capacités insoupçonnées. C'est alors que l'armée japonaise intervient et se mêle au combat. Mais sont-ils capables de faire le poids avec tout leur armement moderne face à de tels monstres capables de tuer sans le moindre remord ? Shiina va-t-elle être leur alliée ou leur ennemie ? Des réponses à ces questions dépend peut-être la survie de la société japonaise...

Avec la sortie du tome 4, la série Narutaru prend toute son ampleur. Certes, tous les enjeux ne sont pas encore posés et on ne comprend pas encore où Mohiro Kitoh, l'auteur, veut en venir mais il a réussi à trouver un rythme à son récit. Finis les chapitres un peu soporifiques, place à l'action 100%. Heureusement, le mangaka continue à distiller les informations sur ses différents personnages, ce qui permet de donner de plus en plus d’épaisseur à son univers. On regrettera toutefois quelques passages un peu brouillons au niveau de la narration, rendant certains événements peu clairs, et une adaptation graphique laissant trop souvent la place au sous-titrage au lieu du remplacement des onomatopées les plus simples, ce qui nuit à la lisibilité des pages.

Cependant, on est assez loin des questionnements soulevés par Bokurano qui reste un manga supérieur sur bien des points malgré une apparente linéarité. Kitoh réussi à jouer superbement de cette contrainte. On peut trouver ce jeu des variations narratives bien plus intéressant que le bouillonnement de Narutaru qui part un peu dans tous les sens sans fil conducteur apparent. Au moins, on ne s'ennuie pas un seul instant durant ce nouvel opus grâce à un récit extrêmement addictif. Une fois que l’on a commencé, impossible de ne pas aller jusqu'à la dernière page.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin