| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par bourle
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Soleil

complétez cette fiche
Tome 1
ScénarioOprisko Kris
DessinWood Ashley
EncrageWood Ashley
CouleurWood Ashley
Année2005
EditeurSoleil
CollectionComics
SérieMetal Gear Solid, tome 1
autres tomes1 | 2
Bullenote [détail]

Metal Gear Solid (Metal Gear Solid #1) [Récit à Suivre - Début]
Metal Gear Solid (Metal Gear Solid #2) [Récit à suivre]
Metal Gear Solid (Metal Gear Solid #3) [Récit à suivre]

La menace gronde… Un groupe de terroristes génétiquement modifiés envahit des installations nucléaires, en Alaska : le destin du Monde entier est en jeu !
L’avenir est entre les mains d’un expert en infiltration, une légende, Solid Snake… Parviendra-t-il à vaincre les terroristes et à ramener la paix ? Ou y laissera-t-il la vie

Autre(s) publication(s):

Metal Gear Solid (Metal Gear Solid #1)
dans Projet Rex (Metal Gear Solid #1)
Metal Gear Solid (Metal Gear Solid #2)
dans Projet Rex (Metal Gear Solid #1)
Metal Gear Solid (Metal Gear Solid #3)
dans Projet Rex (Metal Gear Solid #1)

 

1 avis

Mortis Nova
Mr Poireau : Bonjour Mr Patate !
Mr Patate : Bonjoir Mr Poirreau !
Mr Poireau : Alors, Mr Patate, vous avez lu un bien beau livre parait-il ?
Mr Patate : Oh oui Mr Poirreau !
Mr Poireau : Et de quoi s'agissait-il ?
Mr Patate : Metal Gear Solid, tome un, de Kris Oprisko (scénario) et Ashley Wood (dessin).
Mr Poireau : Pouvez-vous nous en dire plus ?

Mr Patate : Bien sur ! Il s'agit en réalité, les conaisseurs l'auront deviné, de l'adaptation du jeu vidéo éponyme sorti à l'origine sur Playstation (première du nom) et réedité il y a peu sur Gamecube. Ce soft était signé Hidéo Kojima, célèbre dans le milieu pour ses concepts nouveaux et ses scénarios tordus. Tout comme le jeu, la BD met en scène Solid Snake, ancien agent secret au service de l'organisation "Foxhound", et désormais retraité. Mais élever des chiens en Alaska n'est pas son destin, et il va se faire enlever par ses anciens dirigeants, afin d'accomplir une dernière mission. Des terroristes, eux aussi anciens membres de Foxhound, ont pris une base secrète du nom de Shadow Moses, et menacent de lancer des missiles nucléaires si on ne leur livre pas rapidement le corps du légendaire soldat "Big Boss". Snake doit donc s'infiltrer sur les lieux, tenter de libérer les deux otages et vérfiier si la menace d'une attaque atomique est possible.

Ceux qui se sont essayés au jeu original reconnaitront sans mal le scénario alambiqué du soft. En effet, celui ci a été respecté à la lettre, jusqu'à reprendre presque exactement les mêmes plans lors des combats à l'origines en cinématiques 3D. Le jeu de base étant absolument génial à mes yeux, et l'adptation étant aussi fidèle, le résultat ne pouvait être que génial. Dommage néamoins que certains passages soient un peu flou pour celui qui ne connais pas l'histoire originale, et que certains détails, typiques du jeu vidéo, n'aient pas été adaptés plus sérieusement, quitte à diverger légèrement avec le soft. Mais rien de bien grave, ca marche très bien quand même, et on plonge facilement dans l'ambiance.

Niveau graphique, alors qu'on aurait pu s'attendre à un dessin classique, respectant le design général du jeu vidéo, ou, dans un cas opposé au dessin de Yoji Shinkawa, illustrateur original du jeu à la technique particulière et au dessin racé, on a eu droit à l'excellente surprise de voir Ashley Wood prendre la place du dessinateur. Artiste peintre et illustrateur de métier, Mr Wood travaille à la peinture, sans doute à la palette, ce qui donne un résultat très surprenant, mais incroyablement stylé et impressionant. Cet aspect original est encore amplifié par le fait qu'il rajoute par dessus ces illustrations des croquis rapides et incisifs, gravés au couteau noir dans l'eau calme des premières étendues de couleurs. Le graphisme général est donc constament déchiré entre la violence des croquis et la technique chaleureuse de la peinture à la palette. La mise en page, passe, elle aussi, de plans classiques et bien rangées, à des pages innondées d'onomatopées délirantes, recouvrants les cases mal tracées et éparpillées n'importe où. Enfin, les couleurs sont bien choisies, justes, agréables à l'oeil et correspondent au ton de l'action. Une vraie réussite, en fait.

En guise de conclusion, Metal Gear Solid est une excellente bande dessinée à l'aspect graphique détonnant et à l'ambiance géniale. Seuls quelques petits défauts font surface, comme par exemple certains passages flous dans le scénario, et aussi le fait que ce premier tome n'aborde que le tout début de l'histoire, laissant le lecteur dans le vide à la fin du tome. Heureusement les éditions soleil ont pensé à mettre quelques pages d'informations supplémentaires à la fin, pour rassasier un peu notre soif de suite. Voilà.

Mr Poireau : Ben dites donc Mr Patate, ca a l'air super !
Mr Patate : Oui, c'est vraiment un chouette livre.
Mr Poireau : Allez, c'est pas tout ça mais j'ai des trucs à faire.
Mr Patate : Bien sur Mr Poireau, au revoir !
Mr Poireau : Au revoir Mr Patate !
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin