| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Grands Prix
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Rohagus


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Vega

complétez cette fiche
Tome 1
ScénarioMonma Tsukasa
DessinShikako
Année2022
EditeurVega
SérieManchuria Opium Squad, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4
Bullenote [détail]

 

1 avis

rohagus
Manchuria opium squad est une sorte de Breaking Bad dans un cadre historique bien particulier : celui du Mandchoukouo occupé par les Japonais dans les années 1930. C'est l'histoire d'un jeune Japonais, engagé dans l'armée d'occupation, qui va se retrouver forcé de produire et vendre de l'opium pour protéger sa famille. Rapidement associé avec la fille d'un caïd du pays, ils vont monter ensemble un empire de la drogue en commençant tout en bas de l'échelle.
La représentation de la Mandchourie de l'époque est ici cruelle et réaliste. Les auteurs montrent sans concession les horreurs perpétrées par l'armée japonaise, mais aussi comment la population était tiraillée entre elle et l'influence des triades chinoises, toutes les parties cherchant à régner et à s'enrichir par le trafic d'opium au détriment des mandchous et de tous ceux qui tombaient sous le coup de l'addiction à cette drogue. Le film Le Dernier Empereur montrait un fugitif aperçu de cet état fantoche créé par les Japonais : ici on est plongé de plein fouet dans ses pires aspects.

Ce manga se révèle donc assez dur mais il ouvre aussi les yeux sur l'horreur de cette époque dans cette région du monde. Et il est également très instructif sur le commerce de l'opium tel qu'il s'y déroulait et les conflits entre les mafias qui en profitaient.
On suit le parcours d'un jeune homme originellement bon mais dont on devine sans peine que la cruauté qui l'impacte, lui et sa famille, va peu à peu l'endurcir et l'amener à devenir celui que l'introduction du manga nous présente comme l'Empereur de l'ombre du Mandchoukouo. Le récit est bien construit, fluide et il attise la curiosité et l'intérêt du lecteur, avec en outre un dessin soigné et détaillé.
Je trouve simplement dommage la manière dont les effets de la drogue sont représentés sur leurs consommateurs, leur donnant des visages hallucinés trop outrés et complètement idiots, ce qui brise un peu le réalisme du reste du récit.

Pour le moment, il s'agit avant tout d'une mise en place du contexte, intéressante mais pas encore très captivante, mais si la suite du récit conserve cette qualité et que l'intrigue prend pour de bon son envol, on pourrait avoir là une très bonne série.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin