| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Herbv


par oslonovitch
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Dupuis

complétez cette fiche
La maison de pain d'épice - Journal d'un disque
ScénarioCleet Boris
DessinCleet Boris
Année2011
EditeurDupuis
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Hubert Mounier, connu sous le pseudo Cleet Boris, ex-chanteur de l'emblématique groupe de rock français "L'affaire Louis' Trio", a tenu le journal dessiné de la gestation de son disque solo "La Maison de pain d'épice". Souvent drôle, parfois grave et toujours sincère, Hubert Mounier livre, dans ce Journal empreint d'une grande humanité, le témoignage intime des doutes et des joies qui ont accompagné la naissance de son nouveau disque.

 

1 avis

rohagus
C'est à la lecture de cet album que j'ai réalisé que, bien que connaissant leur nom depuis bien longtemps, je n'avais jamais écouté d'albums de l'Affaire Louis’ Trio. Voilà un reflet de ma bien maigre érudition musicale. Je ne savais donc rien de leur fameux chanteur, Hubert Mounier, connu sous le pseudonyme de Cleet Boris, pas plus sur le fait que cela faisait une dizaine d'années qu'il se produisait en solo et qu'il menait en parallèle une carrière d'auteur de bandes dessinées (bien qu'ayant lu et ayant apprécié le dessin de Créature).
Et pourtant, à lire cet album, je me dis qu'il en fait vraiment un bon, d'auteur de bandes dessinées.

Il s'agit d'un journal autobiographique, retraçant de 2007 à aujourd'hui les démêlés de la création du troisième disque solo de l'auteur qui sort en ce moment même : La Maison de pain d'épice. Cela parle des doutes créatifs du musicien et de sa collaboration avec d'autres auteurs qui l'aideront de différentes manières, Benjamin Biolay y ayant une place à part. L'auteur y aborde aussi son licenciement abusif par son précédent label, son procès et son travail musical pour remonter la pente et aboutir au résultat actuel. Une plongée dans la vie d'un musicien, vie professionnelle et un peu intime aussi, dans son imaginaire également et une certaine mise à nu de ses sentiments.

J'ai véritablement apprécié le graphisme et l'esthétique d'ensemble de cet ouvrage. Cleet Boris présente un sacré coup de crayon influencé par la ligne de claire de Chaland. Si ses visages manquent un peu d'expressivité, sa narration est claire et agréable et le tout est particulièrement élégant. Chaque chapitre est en outre entamé par la revisite personnelle et amusante de couvertures des petits formats d'époque, du style Akim, Zembla et compagnie, à chaque fois en rapport avec le sujet abordé par la suite. J'ai beaucoup aimé ces clins d'oeil tant sur le plan graphique et référentiel que pour leur aspect humoristique.

Le ton de l'ouvrage mélange d'ailleurs des moments d'humour et de gravité dans un cocktail bien foutu. Le contenu est intéressant à plusieurs points de vue, qu'il s'agisse de découvrir les affres d'un musicien dans l'univers du show-business français de nos jours, de partager les émotions et les questionnements d'un homme aussi passionné par sa famille que par la musique et la bande dessinée, ou encore, pour les amateurs de l'artiste lui-même et de l'Affaire Louis’ Trio, d'avoir un aperçu concret de l'univers imaginaire et intime de Cleet Boris.

J'ai été séduit tant par la sincérité du récit que par l'esthétique de cette bande dessinée joliment ouvragée. Du coup, cela m'a donné envie de découvrir ce fameux album musical et d'écouter les productions précédentes de l'Affaire Louis’ Trio, de Cleet Boris ou même des amis qu'il cite et avec qui il a travaillé.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin