créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Gilles
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

ďż˝ TaĂŻfu Comics

compl�tez cette fiche
Tome 3
Sc�narioKiki
DessinKiki
CouleursNoir et Blanc
Ann�e2007
EditeurTaĂŻfu Comics
CollectionJosei
S�rieLove me tender, tome 3
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
Bullenote [d�tail]

Sae et Kazuki, mannequins, vivent ensemble avec Naoyuki, ami d'enfance de Kazuki et travesti.

L'apparition du frère de Kazuki chamboule la vie des trois garcons. Nao veut cacher sa personnalité feminine a Kazunari, et entraîne Sae dans un quiproquo qui fera ouvrir les yeux à Kazuki sur une de ses fantasmes caches...

 

1 avis

herbv
Sae, Kazuki et Nao ont un gros problème sur les bras : Kazunari, le frère de Kazuki vient de débarquer dans leur vie et il ne semble pas pressé de partir retrouver Takako, la mère de Nao, qui l’a chassé de chez elle. Et pour cause, il semble être amoureux de Sae. Histoire de compliquer le tout, Nao ne veut pas que Kazunari sache qu’il s’habille en fille. Pour cela, il se fait couper les cheveux et se met à porter des habits de garçons. Comme on peut le constater, rien n’est jamais simple avec Sae et son entourage.

Le volume 3 de Love Me Tender renoue avec la comédie romantique des débuts de la série. Après quelques chapitres plus sombres, l’humour redevient omniprésent avec l’arrivée de Kazunari. Il s’agit principalement d’un comique de situation reposant sur le décalage entre le sexe des protagonistes et leurs relations amoureuses, notamment par le biais du travestissement. Nao s’habille en garçon alors que Sae s’habille en fille, ce qui joue sur les sentiments et les comportements des frères Chiba, Kazuki et Kazunari.

Si les questions de l’homosexualité et de la représentation des genres restent traitées de façon toujours aussi légère et décomplexée, on peut se sentir un peu gêné par certaines réflexions de Kazuki qui se trouve pervers d’aimer Sae lorsque celui-ci s’habille en fille. Mais, si on analyse un peu ce comportement, on s’aperçoit que Kiki, l’auteure, joue finement sur ce point, en mettant le lecteur dans la situation de comprendre que la perversité existe peut-être surtout dans son propre esprit du fait du tabou de l’homosexualité.

C’est ainsi que la série continue à proposer à la fois un divertissement et la possibilité d’accroître sa tolérance sur la question des relations amoureuses entre hommes. On est assez loin des schémas habituels rencontrés dans les yaoi, genre dont fait partie Love Me Tender. Si on peut avoir des doutes sur la portée de l’œuvre au Japon, du fait de son magazine de prépublication qui le réserve à un public bien particulier de jeunes filles, cela peut être différent en francophonie du fait de sa cible plus large définie par les éditions Taifu.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin