crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Lucky Luke
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Panini Manga / Generation Comics

compl�tez cette fiche
Piège mortel
Sc�narioKoike Kazuo
DessinKojima Goseki
CouleursNoir et Blanc
CouvertureMiller Frank | Varley Lynn
Ann�e2005
EditeurPanini Manga / Generation Comics
S�rieLone Wolf and Cub, tome 8
autres tomes... 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 ...
Bullenote [d�tail]

 

1 avis

herbv
Dans ce 8ème volume de Lone Wolf & Cub, les auteurs, Kazuo Koike et Goseki Kojima, continuent d'explorer plus en avant la société féodale japonaise, en axant de plus en plus leur histoire sur la vengeance d'Ogami Kosure envers le clan Yagyu par le biais de 5 chapitres dédiés au thème de la vengeance, toujours indépendants les uns des autres, entourant un long chapitre de 60 pages intitulé "le long chemin" qui nous narre les circonstances de la nomination au poste de Kogi Kaishakunin d’Ogami Itto (avant qu’il ne devienne ronin, un de ces samouraïs sans maître et qu’il prenne le nom de Kosure l’assassin). Ce chapitre nous en apprend plus sur les origines et les raisons de la chute du clan Itto.

Mais auparavant, nous aurons eu l’occasion de voir monter la tension entre notre héros et le clan Yagyu dans "Le vol des oies", un superbe chapitre nous montrant certains arcanes de la politique du pouvoir central envers les han sous le shogunat des Kurogawa et voir la vengeance d’Ogami s’exercer dès que possible. Dans "La grue transie de froid", nous aurons aussi pu comprendre la signification de la véritable vengeance, telle que vécue par notre formidable assassin : En cette époque où l’honneur importait tant et autorisait même se venger et à tuer en son nom, on apprend que « La vraie vengeance n’est jamais dictée par la recherche du profit ou de la gloire. Son seul mobile est de faire taire les cris de notre cœur ! Sur le chemin de la vengeance les moyens importent peu ! Seule compte la fin ! ». Dans le chapitre court, assez confus et sans grand intérêt "Piège mortel", on voit à quel point il s’agit d’une vengeance implacable. Dans le tragique et poignant chapitre "Fils de larme", on constate une fois de plus les exigences morales du buyakuo, la voie des véritables assassins. Et dans le non moins excellent chapitre "Beiku-no-ji", nous voyons que la vengeance peut même aller jusqu’à la trahison car seule la fin compte.

Une fois de plus, Lone Wolf & Cub ne déçoit pas. Ce 8ème volume poursuit dans la direction initiée par les auteur : Après quelques volumes consacrés à nous faire connaître Ogami, la vengeance de ce dernier est en marche, elle ne pourra s’achever que par la chute du seigneur Retsudi Yagyu et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle se fera dans le sang. Le dessin de Goseiki Kojima est toujours aussi formidable de dynamisme, les nombreux combats continuant à être toujours aussi clairs et réalistes sauf dans le chapitre "Piège mortel" où il faut s’y reprendre à deux fois pour comprendre ce qu’il se passe sans qu’on sache bien pourquoi et comment Ogami a agi de cette manière pour se défaire de ses ennemis. Et l’histoire développée par Kazuo Koike est toujours aussi nerveuse et prenante grâce à des chapitres indépendants, plus ou moins courts selon les besoins et qui tissent petit à petit l’histoire de la vengeance de Ogami Kosure sur le clan Yagyu. Sans oublier qu’il s’agit d’un seinen manga toujours aussi instructif sur l’histoire du Japon et sur sa société, à l’instar du personnage du bozu qui nous montre une des façons de vivre le bouddhisme à cette époque.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin