crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Thierry
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Glénat

compl�tez cette fiche
Tome 15
Sc�narioArikawa Hiro
DessinYumi Kiiro
CouleursNoir et Blanc
Ann�e2016
EditeurGlénat
CollectionShojô
S�rieLibrary Wars - Love & War, tome 15
autres tomes... 11 | 12 | 13 | 14 | 15
Bullenote [d�tail]

 

1 avis

herbv
Iku a dû laisser derrière elle son supérieur, le lieutenant Dojo, grièvement blessé par le Comité d’Amélioration des Médias. En effet, seule compte la mission : exfiltrer du Japon l’écrivain Kurato Koma que certains veulent museler, sa liberté de ton étant pour eux inacceptable. Problème, notre héroïne est une miss catastrophe bien plus à l’aise dans l’action immédiate que dans l’élaboration de stratégies complexes afin d’échapper à l’ennemi. Le GIB (Groupement d’Intervention des Bibliothèques) semble bien prêt de connaître la défaite. Une telle issue serait bien regrettable alors que le vent de l’histoire commençait à tourner en faveur des Bibliothèques au détriment des Censeurs. Bien entendu, personne ne doute que tout se finira bien et que l’amour triomphera du mal.

Terminé ! Ce quinzième opus correspond à la fin du volume 4 de la version roman (disponible aussi en français). Après un petit hiatus en 2014, c’est donc au pas de course que Glénat a édité les derniers tomes. Pourtant, il ne faut pas espérer avoir la suite, Library Wars – Love & War – Bessatsu hen dont trois tomes sont sortis au Japon, les ventes en France de la série principale étant assez décevantes. Les plus accros se rabattront vers les traductions pirates (par exemple, il en existe une à la fois en anglais et en français sur tumblr). Voici une nouvelle preuve qu’un succès commercial au Japon (outre le light novel d’origine et deux adaptations en manga, il existe aussi une série d’animation, un film et de nombreux produits dérivés) n’entraine pas obligatoirement la même réussite en France.

Il faut dire que le positionnement de ce shôjo manga, à la fois récit d’aventure et de romance, le condamnait chez nous. Une fois de plus, il semblerait que seule la romance lycéenne réussisse à trouver un public féminin. Et comme un manga d’action donne l’impression d’être condamné s’il ne s’agit pas d’un titre issu du Shônen Jump (comme au Japon, en France, un garçon n’ouvrira jamais un shôjo, hein !), la partie semblait perdue d’avance. Il ne reste plus à votre serviteur qu’à remercier Glénat d’avoir tenté l’aventure et de se dire qu’il est définitivement condamné à lire de moins en moins de bandes dessinées japonaises, les innombrables nouveautés n’arrivant pas à l’intéresser : tous ces titres semblent formatés et interchangeables. C’est ce qui se vend, tant mieux pour certains, tant pis pour d’autres.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin