crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par petitboulet
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Denoël

compl�tez cette fiche
Le menteur
Sc�narioNadja | James Henry
DessinNadja
CouleursNadja
Ann�e2004
EditeurDenoël
S�rieOne-shot !
Bullenote [d�tail]

Ecrire un conte sur une femme mariée à un homme au caractère affable qui est un énorme, quoique inoffensif, menteur. Elle est très intelligente, de bonne, haute et pure nature, et doit subir sans broncher ses affabulations-dictées par la vanité, le désir de se rendre intéressant et une pulsion intérieure irrésistible...jusqu'au jour où le mensonge devient si gros qu'elle n'a de choix que de l'adopter et l'amplifier.
Cette note jetée par Henry James dans ses Carnets de 1884, devint quatre ans plus tard une de ses nouvelles les plus magistrales : "Le Menteur" Une siècle après, Nadja met ses personnages animaliers au service de cette fable sur l'Art, la vérité et la fidélité, et lui redonne la profondeur du conte et la malide d'une comédie de mours moderne, située dans un monde élégant et suavement décadent.

 

1 avis

rohagus
Voilà un bel objet éditorial : une bande dessinée grand format, avec une jaquette épaisse, une couverture au titre en surbrillance, un papier de belle qualité.
Dommage que je n'ai pas du tout accroché à son contenu.

Nadja est une dessinatrice dont l'une des spécialités est de représenter tous ses personnages sous la forme d'ours anthropoïdes. C'est un style personnel, certes. Mais sans rien savoir de sa technique outre mesure, j'ai bien l'impression qu'il s'agit d'une manière de masquer de grandes lacunes au niveau du dessin, qu'il s'agisse des décors ou des personnages. En effet, je ne trouve vraiment pas ses planches belles.
Qui plus est, ses ours se ressemblent tous ou presque. Seuls quelques-uns diffèrent des autres par leurs mimiques faciales, une couleur plus claire ou des rides. Mais le héros de cet album, notamment, ressemble à s'y méprendre à la grande majorité des personnages secondaires.
Heureusement, une fois entré dans l'histoire, les dialogues sont suffisamment clairs pour qu'on identifie assez vite qui sont les ours en présence.

L'histoire est assez originale. Elle met en scène trois personnages principaux. Un peintre, Oliver, le héros de l'histoire, son ancien amour et surtout le mari de cette dernière, un homme très affable, vantard et surtout parfaitement mythomane. Très irrité par ce dernier et encore amoureux de son ex, Oliver va tenter de voir jusqu'où cet homme peut aller dans le mensonge et surtout tenter de faire éclater la vérité auprès de son ancienne aimée. Mais celle-ci n'est-elle pas déjà corrompue par le mensonge de son mari ?
La thématique est intéressante et pourrait amener à une bonne étude psychologique. Malheureusement, je n'ai pas été convaincu par ce récit en bande dessinée. Les personnages manquent de charisme, l'intrigue apparait assez morne, et l'histoire se termine en tombant à plat à mon goût.
J'en attendais plus, surtout venant d'une adaptation d'une nouvelle déjà existante.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin