| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par Gillix
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Treize Étrange

complétez cette fiche
Le front
ScénarioJuncker Nicolas
DessinJuncker Nicolas
Année2003
EditeurTreize Étrange
CollectionPoches
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Ici, pas de personnages principaux ou de héros, Le Front met en scène le soldat réduit à sa plus simple expression : l’individu pris dans la tourmente de la Grande Guerre. Le soldat, quel que soit le côté où il se trouve, connaît quotidiennement les obus, les gaz, le bruit, l’attente, la permission, la peur… la mort.

 

1 avis

CoeurDePat
Premier album de ce jeune auteur, "Le front" est très très prometteur.

Au niveau graphique déjà, puisque le dessin (tout en noir et blanc) est assez excellent dans son genre, et bien maîtrisé.

Au niveau du découpage ensuite, très cinématographique, avec non seulement quelques références aux films muets du début du siècle, mais surtout une mise en scène faisant la part belle aux zooms, travellings et autres procédés du 7ème art, ce qui n'est pas sans rappeler parfois Tezuka (oui, de loin).

Au niveau du "scénario" ensuite, ou plus précisément du sujet. Faire un album sur la 1ère guerre mondiale n'est pas donné à tout le monde, et le réussir encore moins. Le traitement ici se concentre sur la vie dans les tranchées, avec une seule histoire qui se déroule dans "la France de derrière le front" (On pourra par exemple l'opposer à "La grippe coloniale", dont justement l'histoire est basée sur l'après-guerre, et le retour à la Réunion de soldats). Et je dois dire que l'ensemble paraît bien convaincant (mais bon, je ne suis pas historien). L'auteur a d'ailleurs réalisé son mémoire de maîtrise sur le sujet, et même s'il avoue avoir parfois pris des libertés, on n'est loin d'être dans la pure fiction.

Pour ceux d'entre vous qui le liront, peut-être penserez-vous au très bon film de Stanley Kubrick, "Les sentiers de la gloire", qui a également un petit côté absurde, tout en restant très fort.

Et bien sûr, fort, ce livre l'est beaucoup de par son côté muet : tout ce qui n'est pas dit est laissé à l'imagination, qui complète probablement mieux les images que n'importe quel texte.

Certains diront que l'album se lit rapidement. C'est vrai (moins de dix minutes), mais il est très bon, et je surveillerai avec intérêt les travaux de Juncker (normalement un album se déroulant à l'époque Napoléonienne devrait suivre).
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin