créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

ďż˝ Kurokawa

compl�tez cette fiche
Tome 1
Sc�narioOgawa Yayoi
DessinOgawa Yayoi
CouleursNoir et Blanc
Ann�e2005
EditeurKurokawa
S�rieKimi Wa Pet, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 ...
Bullenote [d�tail]

Sumire approche de la trentaine. Diplômée de Harvard, responsable d’édition dans un grand quotidien, elle est en outre dotée d’une beauté froide et d’un caractère en acier trempé. Ce qui n’aide pas vraiment pour se trouver un petit ami dans cette société japonaise moderne où les hommes redoutent de se faire écraser. Alors qu’elle désespère de se trouver quelqu’un à la hauteur, sa vie changer du jour au lendemain lorsqu'elle adopte un danseur en cavale trouvé dans un carton, devant sa porte, et en fait son « animal de compagnie ». Dès lors, Sumire va découvrir qu’avec « Momo » à la maison, sa vie ne sera plus jamais la même.

 

1 avis

herbv
Kimi Wa Pet est un manga qui a été classé comme étant du josei. Il était édité par la Kodansha dans son magazine de prépublication Kiss, donc destiné aux jeunes femmes. Ainsi, il nous est permis de découvrir autre chose que les séries issues du FEEL Young de l’éditeur Shodensha. Et il faut dire que l’on a là quelque chose de nettement plus convaincant que la plupart des titres publiés dans nos contrées au début des années 2000.

Sumiré est une jeune journaliste, diplômée de la meilleure université de Tokyo. Elle semble être une battante, exigeante, forte de caractère, tout semble devoir aller pour le mieux. Malheureusement, elle se fait tromper par son fiancé qui finit par la quitter, elle est mise sur la touche professionnellement après avoir frappé son rédacteur en chef qui était ivre et un peu trop entreprenant. Le moins que l’on puisse dire est que tout va mal. C’est alors, que Sumiré va adopter un animal de compagnie, une pauvre créature errante qui s’était endormie dans un carton en bas de chez elle. Elle l’appellera Momo en souvenir de son défunt chien. Petit problème, cet animal de compagnie est un jeune homme de 20 ans. Mais qu’à cela ne tienne, il s’agit d’un véritable plaisir pour les yeux et il est plutôt sage et obéissant, rien de mieux pour pouvoir se délasser après une journée de travail éprouvante.

Voilà donc la base de l’histoire que la mangaka, Yayoi Ogawa, a utilisée pour nous proposer un manga à la fois très divertissant et plus profond qu’il pourrait le laisser penser au premier abord. Sur un rythme enlevé, chaque chapitre faisant une trentaine de page, il nous est proposé les aventures de la vie de tous les jours de Sumiré, que ça soit au boulot, lors d’une sortie amoureuse ou tout simplement un des nombreux problèmes relationnels avec Momo, son animal de compagnie pas si facile que cela à vivre. Sentiments, réflexions sur soi-même et sur les autres, conseils de bon sens donnés par la meilleure amie de notre héroïne, viennent compléter une histoire qui n’est pas une simple romance à but de divertissement. Il en ressort un excellent moment de lecture, fort aidé par une très bonne adaptation française, même si le lettrage, avec des onomatopées totalement adaptées, n’est pas tout à fait au niveau de la traduction, très réussie également.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin