| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par Thierry
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Delcourt

complétez cette fiche
Tome 7
ScénarioArai Hideki
DessinArai Hideki
Année2006
EditeurDelcourt
CollectionMangas
SérieKi-itchi !!, tome 7
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
Bullenote [détail]

Poussée par Ki-itchi et Kai, Misato s’est enfin rebellée. Elle a abandonné son père et livré la liste des “clients” qui l’ont souillée. Des hommes souvent haut placés et capables de tirer les ficelles dans l’ombre. Mais un coup dur attend le stratège en titre du petit groupe : Kai découvre en effet le nom de son propre père en bonne place dans la “liste noire”…

 

1 avis

nirvanael
Riche. Ki-itchi !! est un manga riche et unique en son genre qui nous donne à la lecture l’impression de flirter entre les statuts d’œuvre littéraire et d’essai. Ce septième volume vient confirmer une énième fois, s’il était encore besoin, que cette série est loin d’être un ce ces divertissements vite lu, vite oublié. Ki-itchi !! reste en effet en tête bien après la lecture et nous fait nous poser de nombreuses questions, nous secoue, nous laisse groggy après un déferlement d’émotions contradictoires qui touchent juste, et tend à vouloir nous faire, nous aussi et loin des icônes aseptisées à la Che Guevara, « lever le poing ».

Avec ce septième volume, dans la continuité de ce qui a débuté deux tomes plus tôt, nous suivons trois enfants hors norme, tant par leurs vécus que leurs caractères, et nous les voyons tous poussés dans leurs derniers retranchements. Ils nous bouleversent à plus d’un titre puis nous donnent de très grandes leçons de courage… mais ensuite ?
Pour savoir un tant soit peu ce qu’a à nous dire l’œuvre éponyme, il faut d’abord se demander qui est ce bonhomme de 11 ans autour de qui gravitent tant de protagonistes.

Considéré par la plupart comme un être exceptionnel, il est perçu par son grand-père, qui vient plus qu’à son tour servir de contre-pied et faire entendre une autre voix dans ce volume, comme un enfant difficilement cernable, mais un enfant malgré tout, même s’il semble devoir s’en convaincre lui-même à plusieurs reprises… Et ce n’est pas un hasard car c’est un des thèmes présent en filigrane depuis plusieurs volumes, un de ceux qui est lié à la « naïveté » nécessaire à une forme d’action : l’enfance détournée, arrachée, aux abonnés absents. Nos trois gamins de primaire n’ont en effet pas leur place dans leur classe, ils sont trop « différents » des autres : Misato a vécu une forme d’horreur à répétition, Kai est d’une maturité et d’une intelligence supérieure à celle de beaucoup d’adultes, quant à Ki-itchi…
Ki-itchi, confronté prématurément à la mort et optant définitivement pour la vie, est depuis le début de la série symbole de l’innocence, tant dans son sens de « pureté » que d’« ignorance », ballottée au gré d’une société sans visage et indécente. Il s’abroge alors des conventions et des concessions pour nous forcer à faire face à des questions qui n’ont pas de réponses toutes faites.

Lorsque la justice est corrompue, peut-on /doit-on faire « justice » soi-même ? Fermer les yeux ?

Est-ce que cela n’est pas un pied phénoménal de voir ces salopards déguelasses qui achètent une môme et se croient en plus de cela intouchables se faire démolir et humilier ?

Est-ce que cela ne doit-il pas nous mettre mal à l’aise par le sentiment de vanité couplé à l’impression que l’on s’abaisse au même niveau que ces déchets ?

A quel moment la légitimité de l'insoumission se heurte à la morale ?


Violence absolue, impuissance, obscénité, sordidité, cynisme, corruption, dégoût.
Tout est là.
Mais le prétendu vain et naïf combat qui s’y oppose se dresse dans le dérisoire poing de Ki-itchi et se mêle à nos sourires mélancoliques, pour laisser la place à une forme d’espoir, polémique.

Définitivement très loin des divertissements lisses et stéréotypés, Ki-itchi !! est une lecture autant fascinante que déroutante, qui ne conviendra pas à tous, mais qui est à mon sens indispensable.
Je terminerai en disant qu’il est très difficile de rendre une impression de lecture si dense… le meilleur moyen se faire un avis est encore de l’essayer ;)
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin