| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Soleil

complétez cette fiche
Livre Premier
ScénarioLouis Stéphane
DessinSécher Valentin
CouleursSécher Valentin
Année2011
EditeurSoleil
SérieKhaal - Chroniques d'un empire galactique, tome 1
autres tomes1 | 2
Bullenote [détail]

L’espace. Glacé. Infini. Tombeau de ce qu’il reste de trois glorieux empires partis à sa conquête, et qui finirent par s’entretuer jusqu’à ce qu’il ne reste plus personne pour régner sur le charnier finalement créé. Personne ? Pas tout à fait. Au fond d’une prison galactique gigantesque de haute sécurité et autonome, vivent dans des zones séparées, les parias oubliés de ces trois races : Psis, Ethérés, Humains et leurs variantes posthumaines. Aucun d’eux ne sait qu’ils sont les derniers survivants. Obligés de collaborer pour faire tourner les machines agricoles permettant à tous de vivre, le statu quo est sur le point d’être rompu. Un homme est en passe de prendre le contrôle de la prison, par la force. Un guerrier aux pouvoirs étranges et qui cache un lourd secret. Un chef implacable. Un empereur en puissance. Cet homme à un nom, dont l’univers se souviendra. Ce nom ? Khaal.

 

1 avis

rohagus
Cette bande dessinée est à mi-chemin entre le Space Opera démesuré et la Sword & Sorcery brutale et implacable.

Son cadre de départ est une prison gigantesque, entièrement coupée de l'univers extérieur, dans laquelle trois races s'affrontent en permanence : les Psycogs télépathes, les Ethérés immatériels et les Humains. A la tête de ces derniers, Khaal, seigneur sanguinaire et violent doté de pouvoirs étonnants. Ceux-ci lui viennent d'une alliance secrète avec deux parias, un Psy et un Ethéré, particulièrement liés à lui.
Alors que Khaal se lance dans la bataille finale destinée à lui donner le pouvoir total sur la prison spatiale, un évènement extérieur titanesque va lui offrir la possibilité d'étendre son pouvoir sur l'univers tout entier.

Le graphisme est à la hauteur du côté épique et violent du récit. Proche du photo-réalisme, il impressionne par son soin et ses plans cinématographiques. Il offre des personnages sans défaut et des décors dantesques. Les couleurs ne sont pas en reste puisqu'elles s'intègrent parfaitement au graphisme et à l'ambiance de l'histoire.

Il faut cependant être amateur de ce type de scénario dur et sérieux. C'est l'ascension brutale et sans merci d'un homme déjà seigneur parmi les siens qui va utiliser sa hargne et les pouvoirs que lui confèrent ses alliés du moment pour bâtir à toute vitesse et dans le sang un empire spatial. C'est violent, dénué de légèreté, et un peu trop linéaire à mon goût. Il y a des ennemis de tous côtés et Khaal les abat les uns après les autres, aidé en cela par des pouvoirs particulièrement puissants provenant d'un trio dont il n'est que le tiers le plus ambitieux.
Certains passages sentent le déjà-vu et c'est un peu regrettable. Outre les bases de l'intrigue, c'est notamment le cas de cette race à l'esprit de ruche qui attaque la prison qui rappelle à la fois les Tyranides de Games Workshop et les Borg de Star Trek, au point d'emprunter leur devise « Résister est vain »...
Et l'ensemble déborde largement de testostérone au détriment d'une intrigue plus fine et plus attrayante à mon goût.

Quoi qu'il en soit, pour les amateurs du genre, c'est un bon cru doté d'un excellent graphisme.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin