| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par Coacho
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© çà et là

complétez cette fiche
Kent State - Quatre Morts Dans l'Ohio
ScénarioBackderf Derf
DessinBackderf Derf
Année2020
Editeurçà et là
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Le 4 mai 1970, sur le campus de l'université de Kent State, dans l'Ohio, un rassemblement d'étudiants opposés à la guerre du Vietnam est violemment réprimé par la Garde nationale, qui tire sur les manifestants. Quatre étudiants, âgés de 19 à 20 ans, sont tués et neuf autres gravement blessés. Kent State, quatre morts dans l'Ohio est le récit détaillé de ce drame et des trois jours qui l'ont précédé. Derf Backderf y décrit minutieusement l'enchaînement glaçant des événements qui ont débouché sur cette tragédie.

 

1 avis

herbv
Quand Derf Backderf affirme sur France Culture : « Je ne suis pas un militant », il ne semble pas avoir totalement raison. Certes, il réalise un travail journalistique rigoureux mais son opinion, et sa démonstration, est orientée : il prend fait et cause pour les étudiants. Encore heureux, dirons-nous. Étant donné que les manifestants les plus extrémistes, parfois extérieurs à l’université, avaient quitté les lieux, l’auteur ne développe pas trop la face sombre des manifestations pacifiques. De même, il ne charge pas trop les militaires, du moins les hommes du rang, en expliquant pourquoi ils étaient obligés de participer à la répression des manifestations (refuser de servir dans la garde leur aurait valu un aller simple pour le Vietnam) et comment ils en sont arrivés à obéir à des ordres manifestement excessifs, sinon illégaux. À l’inverse, la hiérarchie, à laquelle appartiennent les responsables de la fusillade, est décrite comme incompétente, paranoïaque, anti-communiste et anti pacifiste. Surtout ce sont des hommes complètement dépassés par les événements et qui cumulent les mauvaises décisions sans que personne ne les rappelle à l’ordre.

Tout cela rappelle que l’armée, qu’elle soit professionnelle ou de réserve, n’était pas capable d’assurer le maintien de l’ordre : les militaires ne sont pas formés à cette tâche, leur armement, bien trop dangereux, n’est pas adapté et leur utilisation dans un tel cadre ne peut que déboucher sur des tragédies. De plus, comme le rappelle l’auteur, la situation de l’époque fait un troublant écho à ce que vit les USA actuellement. Backderf a bien raison lorsqu’il dit « On pourrait facilement basculer dans un autre massacre comme celui-là. » car l’incompétence de Trump et de ses sbires est manifeste, tout comme le refus de suivre la voie de la raison voire celle de la légalité, comme nous avons pu le voir avec l’intervention de la garde nationale aux résultats désastreux une fois de plus. À croire qu’il n’y a peut-être pas tant de l’incompétence qu’une volonté délibérée d’agir ainsi, au mépris de toute humanité, aussi bien en mai 1970 qu’en mai et juin 2020, afin d’en obtenir un bénéfice personnel. Le présent ouvrage n’écarte d’ailleurs pas cette possibilité et montre bien combien certains ont bénéficié politiquement de leur comportement irresponsable.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin