| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par petitboulet
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Delcourt

complétez cette fiche
Le journal intime d'un lémurien
ScénarioTarrin Fabrice
DessinTarrin Fabrice
CouleursTarrin Fabrice
Année2008
EditeurDelcourt
CollectionShampooing
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Un déménagement épique (14 h pour traverser la France par les petites routes de campagne), une invasion de fourmis, une aventure 100 % VIP (avec Lolita, la fille de Renaud)... La vie de Fabrice n'est pas de tout repos, surtout avec, dans les pattes, son pote schizophrène Cyril (qui a pour habitude de faire sécher ses vêtements dans un sac), élément perturbateur de son écosystème.

 

1 avis

Coacho
J’ai longtemps hésité à acheter cet album qui est un recueil des planches du blog de Fabrice Tarrin.
Converti pas une ex particulièrement célèbre dans la blogosphère, Tarrin s’est mis à l’outil et en a bien compris les ficelles.
Il nous a ainsi livré quelques magnifiques moments d’humour du genre à faire mal aux joues et au ventre de rire !
Mais quel était donc l’intérêt de publier cela ? Trondheim explorant la veine au plus profond n’est-il pas en train de la tarri(n)r ?
Honnêtement, ça commence assez bien, avec quelques gags vraiment hilarants et puis ça devient… Enfin… Ca se délite…
En l’absence de dates ou de repères, la lecture devient saccadée, n’a plus ni queue ni tête, saute du coq à l’âne or, quand on lit le blog, on voit une construction sur plusieurs jours, voire semaines parfois, et qui aboutit à quelque chose d’hilarant.
Dans ce livre, c’est brisé. Ainsi le développement des relations avec Cyril s’en trouve heurté, et perd en fluidité, en drôlerie même puisqu’on perd les repères, on n’a plus la saveur de quelques running-gags, et on finit rapidement le livre sans grand enthousiasme, avec l’impression d’être passé à côté de quelque chose, ou bien se sentir exclu de quelques moments qui font appels à d’autres, manquants.
Bref, le dessin est amusant, vif, avec les pointes de couleurs nécessaires et utiles, et Tarrin n’est pas remis en cause là-dedans. Mais cette version papier, non intégrale, est bancale et perd de sa force instantanée… Dommage…
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin