| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par CoeurDePat
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Les Enfants Rouges

complétez cette fiche
Première partie
ScénarioSasha
DessinGirard Christophe
Année2011
EditeurLes Enfants Rouges
CollectionIsturiale
SérieIsmahane, tome 1
autres tomes1 | 2
Bullenote [détail]

1975 : La guerre civile vient d’éclater au Liban. Ismahane a 5 ans. Elle vit dans un petit village de la vallée de la Békaa, au nord du pays. Elle n’a pas connu sa mère, morte en lui donnant naissance. Seule fille et petite dernière d’une fratrie de 4, elle passe le plus clair de son temps à jouer avec ses frères et son cousin Malek. Malek a 9 ans, c’est le cousin préféré d’Ismahane, et de son frère Ali, 9 ans lui aussi. Ismahane est élevée par sa tante Amira, la mère de Malek…

Ismahane est une jeune libanaise éprise de son cousin Malek. Promis l’un à l’autre, ils grandissent ensemble dans un Liban en pleine guerre civile. Tiraillés entre respect des traditions et passion, ils finissent par devenir amants pendant leurs études en France, loin des bombes mais surtout loin des pressions culturelles et familiales.

 

1 avis

rohagus
A la manière de Persepolis ou de Mourir Partir Revenir, le Jeu des Hirondelles, Ismahane est le témoignage de la vie d'une jeune fille éduquée dans un Proche-Orient en plein tourment. Le premier tome raconte en effet comment la vie continuait pour les civils durant la guerre civile des années 1980 au Liban, en prenant pour héroïne une jeune libanaise de bonne famille vivant entre la campagne et Beyrouth. Le second tome prend un virage différent puisqu'il s'attache plus particulièrement à la condition de la femme au Liban dans le cadre contraignant de la tradition musulmane et l'aberration des « crimes d'honneur ».

Le dessinateur manque un peu d'aisance technique, surtout sur les débuts du premier tome. Les cadrages sont très classiques, les personnages figés et leurs visages assez changeants. Le style simple et une agréable colorisation sépia permettent cependant de passer outre et d'apprécier une narration fluide et de bonne tenue.

L'histoire, quant à elle, a quelques accents de déjà-vu pour ceux qui ont lu des récits similaires que ce soit sur le Liban ou l'Iran, mais elle est forcément instructive pour ceux qui découvrent le sujet. Elle permet de voir surtout à quoi ressemblait la vie des gens à l'époque, époque si proche de nous par ailleurs. Et j'ai trouvé certains passages vraiment touchants, notamment l'attente de l'arrivée des parents dans le lycée dans le premier tome par exemple. Le ton est juste, sans sentimentalisme ni parti pris facile.

Ce fut donc pour moi une lecture agréable, intéressante et sensible malgré quelques faiblesses dans le dessin et le rythme narratif.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin