| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Kana

complétez cette fiche
Tome 32
ScénarioTakahashi Rumiko
DessinTakahashi Rumiko
CouleursNoir et Blanc
Année2008
EditeurKana
CollectionShonen Kana
SérieInu-Yasha, tome 32
autres tomes... 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 ...
Bullenote [détail]

Kohaku a perdu la mémoire et se fait manipuler par Naraku... Il va retrouver sa soeur Sango dans le château qui héberge l'enfant du maléfique Naraku... Comment vont se passer ces retrouvailles ?!

 

1 avis

herbv
Avec le volume 32 de la série Inu Yasha, le net regain d’intérêt que l’on avait pu ressentir depuis la transformation de Naraku se confirme. Comme les deux précédents tomes, il se révèle être très plaisant à lire même si on a droit à un nouveau retour de Kikyo qu’on croyait définitivement morte une nouvelle fois. La bonté et la pureté de Kagomé l’ayant "sauvée" d’un lent empoisonnement suffisamment fort pour terrasser même une morte-vivante si puissante que l'ancienne prêtresse, c’est donc un nouveau revers pour les "méchants". Pendant ce temps, Inu-Yasha continue à se battre contre les monstres invoqués par les alliés plus ou moins consentants de Naraku, tels que la princesse Abi, Kagura ou Hakudôshi.

La grande nouvelle concernant la série est venue du Japon : Le dernier chapitre est paru dans le numéro 29 du 18 juin 2008 de l’hebdomadaire Shônen Sunday de l’éditeur Shôgakukan qui a ainsi perdu une de ses locomotives. Le titre compte en tout 56 tomes publiés sur plus de 10 ans. Impressionnant... Dommage que la même histoire aurait pu tenir en cinq fois moins de volumes, ce qui l’aurait rendu bien plus intéressante. Cependant, nous n’en sommes pas encore là car à raison d’une sortie tous les deux mois, la version française en a encore pour presque quatre ans avant de nous proposer un final qu’on peut espérer grandiose mais que l’expérience acquise grâce à Lamu et Ranma ½ ne nous permet pas de trop y croire. On verra bien... En attendant, contentons-nous d’apprécier cet aimable divertissement sans prétention.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin