crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Cellophane
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Dargaud

compl�tez cette fiche
Le Singe électrique
Sc�narioVehlmann Fabien
DessinMeyer Ralph
Ann�e2003
EditeurDargaud
S�rieIAN, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4
Bullenote [d�tail]

IAN (Intelligence Artificielle Neuromécanique) est le plus humain des robots. Il possède un cerveau évolutif qui reçoit des enseignements avant de les développer par ses propres moyens et il est recouvert d'une peau et d'un réseau de terminaisons nerveuses qui lui font ressentir des sensations pareilles à celles des humains. Il n'a qu'un défaut : il est victime de « crises de démence » ; toujours gênant quand on appartient une équipe de sauvetage sous-marin, lancée dans un cimetière de croiseurs nucléaires.

 

2 avis

Gilles
J'aimerais apporter un autre éclairage sur cet album que je trouve un peu trop sèvèrement jugé par mes bulle-collègues. :)

Avant de lire l'album, j'étais également ravi de voir le duo Meyer-Vehlmann à nouveau ensemble pour cette nouvelle série. Nous sommes en effet nombreux à apprécier le dessin de Meyer ( Berceuse assassine ) et les scénarios de Vehlmann ( Le Marquis d'Anaon ) et l'on se souvient de leur collaboration dans Des Lendemains sans nuage. C'est donc avec légèreté que je me suis saisis du premier tome d'IAN - non sans avoir l'ouvert pour voir un peu de quoi il s'agissait - et que je l'ai lu d'une traite.

Verdict : sans être extraordinairement original, c'est un bon album qui se lit avec plaisir si tant est que l'on ne s'attend ni à du Berceuse Assassine ni à Des Lendemains sans nuage.

Un point important à signaler est que les auteurs ont déjà toute une série en tête et qu'ils voulaient avec Le Singe électrique juste poser les bases de cette série. Débuter une série (et je dis bien série et non pas cycle) est un problème délicat à gérer car on doit tout à la fois introduire le contexte de l'histoire, les différents personnages, les "noeuds" de la série tout en fournissant en même temps une histoire complète. En résumé, les mots clés sont : "série" et "histoire complète".

Il est vrai que cette première histoire est plus un prétexte pour introduire la série qu'un véritable épisode mais je l'ai trouvé malgré tout agréable à lire et ça m'a donné envie de lire un tome 2.

Enfin, je ne suis pas d'accord non plus sur les critiques concernant les couleurs que je trouve bien plus réussies que certains albums criards où toute la panoplie des filtres photoshop est utilisée sur des couleurs primaires.

Bref, pour moi Le Singe électrique est un album honnête qui laisse présager une bonne série.
coeurdepat
Difficile de donner un avis...

D'un côté j'ai été assez captivé par cette aventure finalement assez bien construite, par l'utilisation certes un peu abusive mais bien faite de l'IA et de l'aspect émotionnel de IAN, par le dynamisme de l'ensemble alternant avec des grands calmes...
Et de l'autre (côté), le scénario tient en quelques lignes, nous rabâche une énième fois le truc d'un être synthétique crée par l'homme et dont il a peur (bonjour le mythe de Frankenstein), utilise de l'action pour en utiliser, et n'a rien de très original...

Ca se lit très bien, si vraiment, même pour moi qui n'aime pas trop ce genre, mais je l'oublierai très vite. Il faut bien sûr voir comment la série va évoluer, puisque pour l'instant on découvre à peine l'idée d'ensemble. J'aurais tendance à craindre le pire, mais je dois avouer que ça pourrait également bien tourner.

Conclusion : jetez-y un oeil, c'est pas mal, mais à vous de voir.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin