créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

� Dargaud

compl�tez cette fiche
Harmattan - Le vent des fous
Sc�narioCailleaux Christian
DessinCailleaux Christian
Ann�e1998
EditeurDargaud
CollectionRoman BD
S�rieOne-shot !
Bullenote [d�tail]

Terry, un jeune Blanc new-yorkais, se retrouve embarqué par Samuel, un jeune Noir à la recherche de ses racines, dans une improbable chasse au trésor en Afrique. Simplement, la richesse qu’ils trouveront là-bas n’est pas forcément celle qu’ils attendaient…

 

1 avis

CoeurDePat
Alala. Parfois on ne devrait pas ouvrir un livre pris par hasard… mais bon, la couverture et l’aspect de celui-ci étaient séduisants, alors forcément ça donne envie de l’ouvrir… et évidemment, quand la première page est d’une beauté qui vous laisse pantois, quand la deuxième l’est tout autant et présente un magnifique contraste, on se laisse tenter.

Et oui, superbe, cet album l’est. Le dessin de Cailleaux est d’une pureté, d’une finesse et d’une beauté vraiment touchantes par moments. En plus le bonhomme sait ce qu’il fait en jouant brillamment sur les contrastes : un personnage blanc, un noir; un décor clair, un décor sombre… Plus poussé, ç’aurait été une merveille. Comme si cela ne suffisait pas, certains de ces décors sont époustouflants, esquissé comme avec un souffle.

L’histoire est certes prometteuse, mais on s’aperçoit vite que malgré les tours et détours elle ne sera pas très aventureuse. Pas grave, même si certains personnages sont moins réussis que d’autres, l’intrigue se multiplie, bifurque, et on est pris dedans… jusqu’à la deuxième partie.

Eh oui, parfois il ne devrait pas y avoir de deuxième partie… on risque de faire mentir les promesses de la première, de ne plus trop savoir où aller, de manquer d’inspiration et même de faire une fin décevante et convenue… A moins peut-être que ces promesses n’aient été qu’une illusion ?

Bref, lire cet album, oui, l’acheter je ne sais pas. Il est certes superbe par bien des aspects, mais laisse tout de même un fort goût d’inachevé.