créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes Ă©toiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par pessoa
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

ďż˝ Delcourt

compl�tez cette fiche
L'Esprit du temps
Sc�narioVandermeulen David
DessinVandermeulen David
CouleursVandermeulen David
Ann�e2005
EditeurDelcourt
CollectionMirages
S�rieFritz Haber, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4
Bullenote [d�tail]

Fritz Haber, Juif allemand né en 1868 et mort en 1934, est connu des dictionnaires pour son prix Nobel de chimie. Mais sa vie est bien plus ambiguë. Homme d’ambition, il est l’un des pères de l’industrie et de la guerre chimiques. Nationaliste et patriote, sa judaïté reste une question existentielle et le germe de sa destinée tragique quasi faustienne.

 

3 avis

Indy
Un petit ovni dans le monde de la BD que nous présente Delcourt dans sa collection prestigieuse "mirages".
Certes, assez difficile d'accès de prime abord, cette bande dessinée se révèle être un pur chef d'oeuvre.
Difficile, car le thème choisi , l'histoire d'un scientifique allemand Fritz Haber (1868-1934), tourmenté par deux questions, son nationalisme et son judaïsme, ne prête pas à rire.
David Vandermeulen continue un étonant tour de piste d'auteur avec des styles très différents qui vont de l'étonnante "littérature pour tous" au "cid , version 6.0" mais toujours avec un côté très littéraire voire élitiste.
J'ai parlé d'ovni car vous ne trouverez aucun phylactère dans ce livre; les paroles étant retranscrites à la manière de sous titres - comme dans les films en VO- et les récitatifs sont présents sous forme d'encart-comme dans les films muets-. Le tout donne plus l'impression de voir un vieux film en noir et blanc plutôt que de lire une bd.En outre le dessin ressemble plus à de la peinture qu'à un dessin traditionnel de bd.
Très beau témoignage sur la société allemande de la fin du 19ème et du début du 20ème siècle.( à l'image de ce qu'a fait Proust pour la société française).
Vous l'avez compris, j'ai adoré cette bd et ne passez pas à côté d'un tel chef d'oeuvre ( prévu d'ailleurs en 3 volumes).
Incontournable vous-dis-je!
Coacho
« L’Esprit du temps » est le premier tome d’une trilogie qui s’annonce d’une grande richesse.
Tout d’abord pour ce travail biographique réalisé sur ce personnage tristement célèbre qu’est Fritz Haber, Prix Nobel de chimie en 1918.
Ce juif-allemand-suisse aura durant sa vie développé des travaux scientifiques de premier ordre mais dont l’utilisation restera dans les annales comme les plus meurtrières.
En effet, en 1917, il créa le gaz moutarde qui ravagea et décima les armées franco-anglaises, et, en 1920, il créa un gaz qui restera péniblement dans les mémoires : le zyklon B.
Mort en 1934 alors qu’il devenait sioniste, il n’aura pas le malheur de connaître l’utilisation odieuse de sa création dans les camps de la mort…
Bourreau de travail, ambitieux, intelligent, on découvre un personnage mal à l’aise avec sa condition, ses racines, et prêts à beaucoup de choses pour sa réussite.
De l’entreprise paternelle aux plus grandes universités, il vit mal certains de ses échecs, passe à côté de sa vie de famille, et se consacre tout entier à la recherche…
David Vandermeulen s’attaque à un chapitre délicat de l’Histoire en parlant de cette homme de contradictions qu’est Fritz Haber mais il le fait avec brio.
Tout d’abord, les dessins sont comme vieillis par cette espèce de lavis à la sanguine délavée et renforce l’impression de document d’époque.
Ensuite, il y a ces cases de transition, comme des voix off, qui reprennent la présentation des cadres noirs des films muets de l’époque.
Et puis les dialogues sont mis en bas de chaque case, à la façon d’un sous-titre, et rythment l’histoire en donnant une sorte de monotonie et de pudeur qui contraste avec les violences émotionnelles certaines ressenties par Fritz Haber, mais aussi sa compagne, la dévouée Clara.
Pages de grande qualité, textes impeccables, il n’y a qu’une erreur irritante à la case 1 de la page 112 et l’emploi de cet abominable « malgré que » mais il s’agit là de pinaillage tant les 156 pages de ce premier album sont remarquables.
J’ai hâte de découvrir le traitement de la suite de cette biographie qui s’avère passionnante.
Matrok
Ce livre surprend d'abord par sa forme : Pas de couleurs, mais pas de noir et blanc : tout le dessin est dans les teintes brunes. Ce choix esthétique évoque visuellemement le cinéma Allemand / Autrichien de l'époque que décrit Van der Meulen, celui par exemple de Murnau (qui avait utilisé cette teinte brune dans "Nosferatu"), et bien sûr celui de Fritz Lang puisque des images des "Nibelungen" sont utilisées. Il n'y a pas de philactères : les textes des dialogues apparaissent en caractères d'imprimerie blanc sur le fond du dessin, et de nombreuses citations sont écrites en exergue au début des différents chapitres. Vandermeulen n'utilise donc pas les codes classiques de la BD mais impose les siens, qui s'avèrent judicieux pour traiter du sujet de ce livre, résumé par le titre "L'Esprit du Temps".

Il s'agit en effet de la première partie d'une oeuvre centrée sur la biographie de Fritz Haber. Donc la biographie d'un scientifique, non pas d'un chercheur idéalisé, d'un Savant Cosinus détaché du réel qui s'adonne à sa passion par amour de la Science, mais celle d'un chercheur universitaire en chimie avec une solide formation d'ingénieur, ambitieux et doté d'une conscience aigüe de tous les domaines où peuvent s'appliquer ses connaissances. Celle aussi d'un homme au patriotisme exalté, mal à l'aise avec ses origines juives et allemandes. Comment il va devenir un criminel de guerre en mettant au point des procédés industriels pour produire des gaz de combat, on ne l'apprendra que dans les prochains tomes. Ici, on a droit à un portrait du personnage, à une exploration convaincante et êtrangement attachante de sa personnalité.

Une exploration cependant du dehors, par une description précise et très bien documentée de l'esprit de la société dans laquelle évolue Fritz Haber. Il s'agit pour Vandermeulen de nous plonger dans un monde que deux guerres mondiales ont fait disparaître à jamais. Il le fait en nous plongeant dans les références culturelles qui étaient celles de cette bourgeoisie Allemande du début du vingtième siècle, notamment à l'aide de nombreuses citations de philosophes et de poètes Allemands. Ces citations finissent par former un corpus de textes qui définit avec une étonnante exactitude cet "esprit du temps" que cherche à évoquer Vandermeulen dans ce premier volume, et permettent de comprendre en profondeur les motivations du personnage de Fritz Haber.

Cette justesse et cette profondeur font l'extraordinaire qualité de ce livre. Difficile de citer en effet une biographie récente (que ce soit dans la littérature ou la badne dessinée) qui atteint dès son introduction ce niveau de profondeur ! Car il ne s'agit que de l'introduction, et on attend impatiemment la suite.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin