crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Gillix
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Les Humanoïdes Associés

compl�tez cette fiche
Les entrailles du démon
Sc�narioHiti Samuel
DessinHiti Samuel
CouleursNoir et Blanc
Ann�e2007
EditeurLes Humanoïdes Associés
S�rieLa Fin des Temps, tome 1
Bullenote [d�tail]

Mario le chilien est un charismatique chasseur de démons qui parcourt les 5 villes de San Pablo avec pour seul objectif de remplir la mission qui lui a été confiée : celle d'investir l'antre de la cible et de détruire le démon qui s'y trouve. Mais comme le dit l'un des commanditaires de Mario en début d'album « …il faudra l'apport de bien des prières pour écraser ce qui est enraciné si profond... » Vous l'aurez compris, « La Fin de Temps » est une oeuvre inclassable, mélange de plusieurs cultures graphiques pimentées par une ambiance étrange et bizarre, on aime ou on déteste mais on ne doit pas le rater. Vous aurez été prévenu.

 

1 avis

rohagus
Petit coup de cœur pour cet album qui dispose de deux qualités manifestes : d’abord son originalité, et ensuite son graphisme excellent. Cependant, je comprendrais que cette BD ne plaise pas à tout le monde.

Le trait de Samuel Hiti me fait fortement penser à celui de Frederick Peeters. A la différence près que là où Peeters réussit mieux ses personnages, Hiti excelle dans les décors. Ceux-ci sont fouillés, vivants, forts et originalement composés. Ils offrent également des aplats de noir profonds et magnétiques. Certaines planches sont vraiment formidables et toutes sont très belles à regarder. Et la narration graphique n’en pâtit pas ce qui ne gâche rien.
Graphiquement, La Fin des Temps vaut absolument le coup d’œil.

Le récit est sombre et envoûtant. Il est parfois aussi un peu sibyllin ce qui pourrait rebuter certains lecteurs. Mais il est avant tout original dans sa forme et son contenu.
Le personnage principal, Mario, est chasseur de démons, exorciste au service direct du Divin et soutenu par les pouvoirs du Christ. Il est ambigu, inquiétant et bienveillant à la fois, bardé de potions et de livres sacrés comme un commando qui part en guerre, le genre d’homme qu’on ne voudrait pas croiser le soir dans la rue. D’ailleurs, on ne sait s’il s’agit d’un homme ou d’un avatar du ciel ayant pris forme humaine. Mario est un animal nocturne, une ombre mystérieuse qui ne sort qu’à la nuit tombée et qui combat des démons immatériels et polymorphes.
Le grand combat du Bien contre le Mal si ce n’est que l’un comme l’autre paraissent aussi obscurs et inquiétants l’un que l’autre.

L’ambiance angoissante et ténébreuse est remarquable. Elle tient à la fois à la puissance du graphisme, à une narration qui ne se laisse pas saisir facilement et au contenu même du récit.
C’est par la force de cette atmosphère et par son originalité que cette œuvre a su me charmer.
Soyez cependant conscients que cette BD n’est pas très facile d’accès et pourrait rebuter le lecteur qui ne savourerait pas son obscure aura. L'auteur ajoute d'ailleurs en étrangeté au récit en faisant parler certains de ses personnages et notamment le héros strictement en espagnol et ce malgré la traduction française du reste de l'album.
Le récit n’est en outre pas terminé et après un premier tome qui n’est qu’un grand exorcisme, on attend de voir ce que nous réserve l’auteur avec les nouveaux personnages qu’il nous a présentés.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin