| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Bulles d'Or
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par herbv
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Delcourt

complétez cette fiche
Fantagas
ScénarioNine Carlos
DessinNine Carlos
CouleursNine Carlos
Année1995
EditeurDelcourt
CollectionHors Collection
SérieFantagas, tome 1
autres tomes1 | 2
Bullenote [détail]

«Je rentrai dans un petit hôtel. La patronne, une truie séductrice et lustrée, me fit remplir une fiche. Elle ne me quitta pas du regard un seul instant...»
L'inspecteur Pernot, détective européen s'enivre chaque nuit puis se transforme mentalement et physiquement sans le savoir en Fantagas afin de commettre des crimes épouvantables. Ce même Pernot doit attraper Fantagas, c'est-à-dire lui même...

 

1 avis

NDZ
Fantaisie fantastique mi-Fantomas mi-Fantasia où l'inspecteur Pernot, un Hercule Poirot poivrot au look d'Humpty-Dumpty, est à la poursuite de l'ennemi public N°1, à savoir, un duo de choc vicieux et sadique associant une Catwoman charnelle à un Lupin, véritable ombre lubrique.

Le traitement graphique est splendide, comme toujours chez Nine, et l'ambiance crasseuse et dégénérée du Gotham (sin)City qui sert de décor à l'ensemble est très réussie... avec pourtant (!) un design cartoonesque - notamment avec des objets-maisons à la "Tom & Jerry".
Et, même si le récit est sans réelle surprise (un peu court et "mystère" peu epais), on se laisse porter, envelopper, enthousiasmer par cet univers fabuleux dans lequel tous les personnages sont des créatures disneyennes (influence visuelle et thématique palpable - hum - d'Alice aux Pays des Merveilles, par exemple, avec ce jeu sur les passages "de l'autre côté du miroir") perverses, nymphomanes, gouailleuses, vulgaires, criminelles et alcooliques ; tout est frustration et vice chez ces êtres aux apparences trompeuses de peluches.

Le livre en lui-même (réédition aux Rêveurs) est également magnifique (papier épais, couverture au toucher satiné - sensations garanties), même si le judicieux de l'introduction ne saute pas forcément aux yeux (lire comme une Postface, car sinon l'histoire est quelque peu defloree).

Pour moi, le verdict est sans appel : Chapeau melon bas !
C'est sans hésitation un coup de coeur que je vais fêter de ce pas d'un coup de rouge... pour faire surgir, chez moi zaussi, mon M Hyde - Hello Dr Jekyll !
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

album

dition
spciale
bordure
coin bordure coin