| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Grands Prix
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par thierry
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Soleil

complétez cette fiche
La malédiction de Garlath
ScénarioCordurié Sylvain
DessinKovacevic Drazen
CouleursHéban Olivier
Année2009
EditeurSoleil
CollectionSoleil Celtic
SérieL'Epée de Feu, tome 1
autres tomes1 | 2
Bullenote [détail]

1848. La Bretagne.Depuis la mort de son freÌre, Terreg Halon n’est
plus que l’ombre de lui-même. Alcoolique, presque suicidaire, il prend des risques qui les mettent en peìril, lui et sa bande de contrebandiers. Et l’attention que lui prête le commissaire Seignard, venu tout speìcialement de Paris pour mettre fin aÌ son commerce illicite, n’arrange rien.
Nul doute que Terreg court aÌ sa perte. Mais une impossible rencontre va changer son destin quand, un soir de tempête, il croise le chemin de l’enchanteresse Lifelde. Assassineìe cent ans plus tôt par son mentor, le sorcier, Garlath et reìduite aÌ l’eìtat de spectre, elle passe un pacte avec Terreg et l’entraîne dans un terrifiant combat...

 

1 avis

rohagus
La trame de cette bande dessinée est assez classique mais le décor historique choisi, les personnages et le déroulement de l'ensemble sont plaisants. Après une bonne introduction, j'ai été relativement accroché par ma lecture et j'ai bien envie de savoir la suite.

Le dessin est de bonne qualité mais présente quelques défauts. Le moins regrettable concerne les visages assez figés dans leurs expressions mais on passe facilement outre. Le second regret concerne une tendance à s'appuyer un peu trop sur la colorisation pour les décors. Ces couleurs, traitées à l'informatique, ont en effet tendance à écraser les perspectives de paysages déjà un peu trop épurés par endroits.
Et j'ai surtout noté un passage crucial du récit qui ressort incohérent à mes yeux du fait du dessin. Comment expliquer en effet que le dessin montre une galère jetée sur les récifs par les vagues, que celle-ci soit visiblement accessible à pied avec des héros qui ont l'air de simplement marcher sur une plage en pente douce puis, que, quelques instants plus tard, le navire s'enfonce à plus de vingt mètres sous les flots ? J'ai l'impression que ce long passage a hélas été fortement loupé au niveau visuel. Sans tenir compte de l'invraisemblance de voir une galère échouée en pleine mer se retrouver soulevée et rossée sur la côte un siècle plus tard par le simple hasard d'une tempête sans grande envergure.

Bref, ce petit passage raté à mes yeux a gâché une petite partie de ma lecture.
Mais pour le reste, je trouve le scénario plutôt original dans son déroulement et réussi dans ses personnages. Il y a un bon potentiel pour la suite, puisque l'intrigue se présente sur au moins trois niveaux : les déboires d'un contrebandier et du reste de sa bande pourchassés par les gendarmes, le combat à distance entre deux puissants adeptes de la sorcellerie et les manigances en toile de fond du futur Napoléon III pour renverser le roi Louis-Philippe.
A suivre en espérant ne pas être déçu...
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin