| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Mael


par herbv
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© çà et là

complétez cette fiche
Elmer
ScénarioAlanguilan Gerry
DessinAlanguilan Gerry
CouleursNoir et Blanc
Année2010
Editeurçà et là
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Octobre 2003. La vie de Jake Gallo est un enfer, il est sans travail, son père a fait une crise cardiaque, son frère Freddie est une star du cinéma, mais le plus difficile à avaler, ce sont les frasques sentimentales de sa sœur May qui s'est mis en tête d'épouser... un humain. Car les Gallo, comme les autres poules et coqs du monde entier, sont subitement devenus conscients en 1979 au grand désarroi de l'espèce humaine. Suite au décès de son père, Jake va découvrir l'histoire de sa famille et de son père, Elmer, qui fait partie de la génération des coqs qui ont dû apprendre à cohabiter avec les hommes.

 

1 avis

rohagus
Étonnant cet album. J'ai eu un peu de mal à savoir comment l'appréhender, et même une fois terminé, je m'interroge encore.

Je n'arrive pas à voir si je dois le prendre comme une sorte de récit de science-fiction/fantastique où le monde est bouleversé le jour où les poulets deviennent soudain doués de parole et d'intelligence, ou comme une parabole du racisme bien humain. Car même si l'auteur est philippin, le récit fourmille de parallèles faits avec l'histoire du racisme anti-noir aux Etats-Unis, avec la situation initiale où les blancs/humains dominent et considèrent les noirs/poulets comme de simples animaux, puis la peur de les voir prendre leur autonomie, la peur qu'ils leur fassent du mal et du coup la haine poussant à les tuer, puis la Loi qui vient forcer les esprits à accepter chacun comme son égal. Tout dans les dialogues, le contexte et les différentes situations rappellent ce racisme là, jusqu'à ce groupe nommé Gallus Rex qui fait immanquablement penser aux Black Panthers.

Et en même temps, imaginer que les Noirs humains soient l'équivalent de poulets dotés de la parole pourrait facilement passer pour dénigrant, et cela me gêne un peu. Car dans cette histoire, les poulets étaient vraiment des animaux avec une cervelle d'animaux avant le bouleversement. Difficile de dire la même chose des Noirs ou de quelque autre peuple humain.
Et c'est aussi avec un peu de mal que je m'imagine cette société où poulets et humains finissent par se côtoyer comme de purs égaux, voire à se marier. Quel type de travail peut trouver un poulet ? Quel esprit bizarre va se représenter la manière dont un mariage mixte peut être consommé ? Sans parler de la différence d'espérance de vie...
Et puis aussi, malgré le côté combatif d'un coq de combat et la certitude qu'ils soient capables de faire mal, je les vois mal pouvoir être aussi dangereux que ces animaux qu'on voit si souvent crever les yeux des humains et finir par les abattre au cours du récit de cet album.

Bref, il y a certains aspects un peu tirés par les cheveux ou artificiels qui m'ont empêché de rentrer pour de bon dans l'histoire car ils me faisaient tiquer par-ci par-là en cours de lecture.
Mais j'ai quand même trouvé le récit plutôt bien mené, avec une certaine intelligence dans la manière dont les informations sont distillées et les émotions finalement transmises. C'est bien fait et souvent assez joliment dessiné.
Une BD assez originale donc.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin