créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

� Kana

compl�tez cette fiche
Tome 2
Sc�narioFuji Momo
DessinFuji Momo
Ann�e2018
EditeurKana
S�rie@Ellie - #jen'aipasdepetitami, tome 2
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5
Bullenote [d�tail]

 

1 avis

herbv
Eriko Ichimura est une lycéenne plutôt réservée. Elle n’est pas remarquable ni remarquée dans son établissement scolaire. Par contre, sur Twitter, elle se déchaine sous le pseudonyme « Ellie folle d’amour » et s’amuse à fantasmer en 180 caractères sur un des garçons de sa classe, hyper apprécié et beau comme il se doit. Un jour, celui-ci tombe sur son téléphone et voit les messages qu’elle a postés. Il se reconnait immédiatement et s’en amuse au lieu de s’en offusquer. Nos deux jeunes ados trouvent ainsi un moyen de se rapprocher. Mais jusqu’où peut aller une relation entre une fille insignifiante et le garçon le plus populaire du lycée ?

@Ellie est l'une de ses innombrables comédies romantiques lycéennes qui sont traduites en francophonie. Cependant, il faut reconnaitre que Kana sait proposer des titres qui sortent un peu de la banalité du genre tout en proposant une histoire plaisante et des personnages extrêmement attachants, comme Banale à tout prix ou Love, be loved Leave, be left pour ne parler que des séries actuellement en cours. Pourtant, @Ellie est issue du magazine Dessert de Kodansha, alors que les deux autres sont issues du Margaret (Shûeisha) ou d’une de ses déclinaisons. Cela prouve une fois de plus qu’il ne faut pas trop s’attacher à la prépublication.

Le deuxième tome confirme les qualités du premier opus : l’héroïne, même si elle a du mal à aller contre son caractère*, sait se faire violence afin de parvenir à ses fins, c’est-à-dire développer une relation (toute platonique, bien entendu, on n'est pas dans du « shôjo pouffe ») avec le garçon qu’elle aime et admire. Nous retrouvons le même schéma que dans Banale à tout prix et à moins d’être fan du genre, un seul de ces deux titres pourrait suffire pour parfaire sa culture manga. Ceci dit, ce sont deux lectures pleines de positivisme et qui cherchent à insuffler la même idée : il faut faire des efforts pour obtenir ce que l’on veut et ne pas hésiter à se remettre en question.

* on peut communiquer excellemment en 180 caractères et pourtant devoir lutter contre le sien...
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin