crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Oslonovitch
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Panini Manga / Generation Comics

compl�tez cette fiche
Tome 6
Sc�narioEndo Hiroki
DessinEndo Hiroki
CouleursNoir et Blanc
Ann�e2002
EditeurPanini Manga / Generation Comics
S�rieEden, tome 6
autres tomes... 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 ...
Bullenote [d�tail]

 

1 avis

petitboulet
Attention changement radical! Hiroki Endo commence un nouveau cycle d'Eden et cela se sent! Finies les étendues désertiques, finies les guérillas dans des ruines Inca, finie l'ambiance de récit de guerre ultra-réaliste entre deux factions opposées, on passe dans une grande ville d'Amérique du sud (probablement Lima), et de récit de guerre cyber-punk on passe à un polar social très noir, sans rien perdre en qualité pour autant, et surtout ce passage se fait de façon naturelle, sans heurts.
Elia se retrouve donc dans une ville qu'il connaît bien et où il dispose d'amis de son père, notamment Tony, le bras droit d'Enoa. A partir de ce tome, Elia va mûrir à vitesse grand V, du fait de ce qu'il va subir, de l'engrenage dans lequel il se trouve embarqué, et du poids de sa conscience qui le tourmente. La il retrouvera Helena, et une relation étrange et platonique s'instaure entre eux. Helena, prostituée qui n'a pas la langue dans sa poche, cinglante et dure, se révèle d'une profondeur étonnante.
Qui dit nouveau cycle dit nouvelles têtes. Ici, Kenji, Sofia et Nazarbaief ne feront qu'une très brève apparition. Apparaissent Pedro le trafiquant de drogue violent et sans scrupules, Manuela, prostituée paumée , junkie, et Cesy, sa fille, décidée et d'un caractère d'une autre trempe que sa mère. Tous ces personnages sont introduits assez brièvement, mais on sent déjà qu'ils cachent une grande détresse intérieure...
Hiroki Endo change de genre dans la forme mais pas dans le fond. Derrière un polar noir et hyper violent se cache une critique violente de la société et une autopsie des causes de cette violence: la pauvreté, qui affaiblit, qui crée la faim et pousse à abandonner toute dignité et à se changer en animal, en survivant. Une fois de plus un album qui ne laissera pas indifférent, qui peut choquer par le côté crû des scènes, mais qui raconte un désir farouche de vivre et laisse entrevoir comme toujours une lueur d'espoir, au loin.

(voir le dossier sur Eden)
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin