crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par manu
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Panini Manga / Generation Comics

compl�tez cette fiche
Tome 1
Sc�narioEndo Hiroki
DessinEndo Hiroki
CouleursNoir et Blanc
Ann�e2001
EditeurPanini Manga / Generation Comics
S�rieEden, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 ...
Bullenote [d�tail]

 

1 avis

petitboulet
On peut vraiment dire que ce tome 1 est une introduction au manga Eden. En effet, le premier chapitre, très zen et contemplatif dans son ensemble, retrace une partie de l'histoire des parents de celui autour de qui tout va tourner plus tard, Ellia Ballade. Les parents d'Ellia sont encore adolescents a cette époque et vivent sur une île presque déserte. Enoa, Hanna et un scientifique, le professeur Rain Morris sont les seuls survivants d'une catastrophe qui a tué la population de l'île, autrefois une base militaire de recherche. Un Virus qui transforme les hommes en pierre a ravagé les habitants. Seuls Enoa et Hanna ont passé cette épreuve sans rien attraper. Rain lui est infecté, et il ne survit péniblement que grâce au sang d'Enoa et Hanna. Nouveaux Adam et Eve, premiers maillons d'une nouvelle espèce qui a muté, Enoa et Hanna vont bientôt devoir faire face au danger de la connaissance...

Cet épisode, très différent dans le rythme (beaucoup plus lent que les tomes suivants) et n'ayant qu'un rapport indirect avec l'histoire globale, est indiscutablement une grande réussite. Il s'agit d'une variation sur le thème du jardin d'Eden et de la volonté de survivre de la race humaine. Servie par un dessin très élégant et fluide, l'histoire avance à son rythme, lent mais implacable, jusqu'à sa conclusion inéluctable et particulièrement violente (on a l'impression que la violence s'est accumulée pour se déverser toute en 3 ou 4 pages).

La deuxième partie pour sa part introduit le personnage d'Ellia, 20 ans après l'histoire d'Enoa et Hanna. Enoa est en Amérique du sud, on ne sait pas vraiment pourquoi, protégé par l'intelligence artificielle Chérubin. Les deux premiers chapitres sont là pour apprivoiser Ellia, son caractère, son état d'esprit assez proche de celui de son père. Le dernier nous plongera vraiment dans le début de l'histoire...

Ces deux chapitres d'introduction a Ellia Ballade distillent une ambiance de vide, de calme... On a l'impression qu'Ellia est seul au monde (impression renforcée par ce qui a été lu avant et par la grande ville d'Amérique du sud vide). Le rythme est toujours très lent, à la limite de l'hypnotique, fait de contemplation et de méditation, et contraste avec le dernier chapitre, beaucoup plus rapide, pragmatique et introduisant de nouvelles personnes.

Un manga qui commence d'une manière atypique, et dont on sent le grand potentiel des le départ. Très prometteur.

(voir le dossier sur Eden)
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin