| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par Cellophane
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Casterman

complétez cette fiche
Dolor
ScénarioParingaux Philippe
DessinCatel
Année2010
EditeurCasterman
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Libre et farouchement indépendante,Dolor, 38 ans, journaliste, virevolte entre les amants, menant sa vie à la hussarde. Pourtant, cette jeune femme au caractère bien trempé dissimule une blessure : la disparition soudaine de son père, Paco, qui les a abandonnées, elle et sa mère, alors qu’elle était encore enfant.
Or voilà que le souvenir de Paco se ravive brusquement. Dolor vient d’être avisée de son décès et, lors de l’enterrement, se voit remettre une mystérieuse enveloppe contenant de nombreux documents : des photos, des souvenirs et, surtout, un journal intime. Dolor part alors sur les traces de ce père qu’elle a si peu connu.

 

1 avis

rohagus
Dolor, belle journaliste, fière et indépendante, enquête sur les traces d'un père qu'elle a à peine connu.
Objectivement, je devrais trouver cette BD « pas mal » car, malgré quelques invraisemblances, tout se tient plutôt bien et le récit se déroule de manière fluide jusqu'à une révélation finale conséquente à souhait.
Mais subjectivement, je dois dire que cette lecture m'a un peu gonflé.

Cela tient au personnage principal et à l'ambiance générale qui l'entoure.
« Libre et farouchement indépendante, Dolor, 38 ans, journaliste, virevolte entre les amants, menant sa vie à la hussarde », nous dit le pitch. Ouais... Du coup, elle se révèle aussi agaçante pour un lecteur comme moi que pourrait l'être un macho viril qui tombe les femmes pour une lectrice féminine. Elle a un métier à moitié artistique où elle excelle, elle prend des vacances comme elle veut, elle couche avec le patron mais elle a, de toute manière, une liste d'attente de prétendants tous aussi riches, beaux et classe qu'elle le souhaite, elle fréquente la jet-set comme les gangsters. Avec elle, c'est l'aventure romantique sous le soleil de Méditerranée.
Mais à cela s'ajoute aussi une ambiance de film noir, avec des dialogues et des textes narratifs éloquents et assez lourdingues, de la mélancolie facile, une héroïne éternellement insatisfaite et égocentrique, soigneusement aidée en cela par des auteurs qui lui passent toutes ses envies et lui permettent de tout réussir avec une classe emplie de noirceur et de désinvolture arrogante.
Le couplet de l'aventure romantique artificielle de long en large et en travers, avec tout ce qu'il faut pour enjoliver le tout : un père ténébreux et ancien aventurier, un parrain dirigeant la mafia depuis son yacht, une ancienne star du cinéma, un secret de famille, des amants nombreux et variés, un peu de danger mais pas trop, et bien sûr le soleil et les hôtels de luxe de la Riviera...
Oui mais c'est parce qu'elle a une douleur cachée, vous comprenez...

Je n'y ai pas cru, je n'ai pas aimé l'héroïne et son histoire m'a paru trop artificielle pour m'y intéresser. Au final, s'il y a une chose que j'ai appréciée, c'est la façon dont ce secret de famille s'insère joliment dans la biographique d'une vraie actrice française que je ne connaissais effectivement pas, mais à part ça... bof...
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin