crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Delcourt

compl�tez cette fiche
Déclic amoureux
Sc�narioOkazaki Mari
DessinOkazaki Mari
CouleursNoir et Blanc
Ann�e2004
EditeurDelcourt
CollectionMangas
S�rieOne-shot !
Bullenote [d�tail]

 

1 avis

herbv
Je viens de lire ce premier One shot de Mari Okazaki. Incontestablement une des meilleures découvertes de cette année, à lire absolument.

Je connais un peu Mari Okazaki depuis quelques mois pour en avoir entendu parlé et feuilleté quelques-unes de ses oeuvres en VO. Evidemment, à l'époque, seul son dessin très plaisant et son découpage intéressant m'avaient marqué. J'attendais donc avec une certaine impatience la sortie dans nos contrées de ce One-Shot. Je dois dire que je n'ai pas été déçu tellement j'ai été emballé par sa lecture.

*** Attention, risque de spoils dans ce qui va suivre ***

Le manga nous raconte l'histoire d'une jeune lycéenne à la recherche d'une envie de vivre, d'une motivation, d'un but à vivre, du bonheur tout simplement. Maki a une certaine affinité avec la photo mais reste une dilettante qui a simplement trouvé un moyen facile de se faire de l'argent de poche. La rencontre avec Asaï un photographe joueur et manipulateur transformera cette occupation servant à passer le temps en un véritable défi envers la vie morne d'une lycéenne sans réel but. Relever ce défi entraînera des changements dans la vie des autres personnes impliquées.

Une des choses qui m'a le plus marqué dans ce manga est l'indépendance d'esprit, la force de caractère et l'absence de futilité de Maki, Kogaru de son état et donc sensée être une cruche paumée. Cette force de caractère est partagée par Saï (la photographe arrivée, la tenante du titre en quelque sorte, lancée deux années auparavant par ce même manipulateur) qui saura prendre son indépendance. Cela se concrétisera par le rejet des influences masculines pour développer une relation intellectuelle et émotionnelle entre les 3 "héroïnes" de l'histoire. Ici, aussi bien Asaï que Ossan passent du rôle de catalyseur à celui de simples seconds rôles : les personnages féminins ne réagissent pas mais agissent sur leurs vies (même si c'est moins évident pour Yumi, l'amie de Maki). Sinon, pour ma part, j'ai été assez intéressé par le personnage d'Asaï, joueur, manipulateur, profitant de son expérience de la vie plus grande pour que ses relations avec les autres soient telles qu'il le désire. Mais s'il semble vouloir réellement le bonheur de celle qu'il aime, il est trop égoïste pour trouver la bonne façon d'y arriver et d'évoluer en conséquence. Il ne récoltera donc que ce qu'il a semé.

*** Fin des risques ***

Je félicite donc Akata pour son choix qui fait de cette équipe un véritable découvreur de talents et qui permet à Delcourt d'avoir une collection manga des plus enthousiasmante même si tous les titres ne sont pas de la même qualité. Au moins, c'est varié.

Un dernier mot sur la qualité de l'adaptation française, excellente aussi bien au niveau du texte (très bonnes traduction et adaptation) que du lettrage (sobre mais efficace) même si les pages couleurs ont mal à passer l'impression en N&B et que le lettrage du nom de l'auteure me laisse un peu dubitatif. Un manga d'une telle qualité pour un prix aussi faible mérite un grand succès en francophonie. Vivement BX :)
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin