crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Dupuis

compl�tez cette fiche
Protection rapprochée
Sc�narioCallède Joël
DessinHenriet Alain
Ann�e2008
EditeurDupuis
CollectionRepérage
S�rieDamoclès, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4
Bullenote [d�tail]

L'argent ne fait plus le bonheur
Londres, dans un avenir proche. Comme toutes les capitales européennes, la City est le théâtre d'une forme de criminalité en plein essor, visant directement les riches de ce monde. Hassan El-Ahmad est bien placé pour le savoir. À la tête d'un empire industriel bâti sur le commerce des armes, il est menacé par un groupuscule révolutionnaire qui entend bien lui faire changer son fusil d'épaule. S'il n'obtempère pas, son fils unique, Saïd, sera enlevé. Une mission de protection tout à fait dans les cordes de l'agence Damocles, spécialisée dans cette clientèle "haut de gamme". Pour nous, c'est une première occasion de faire connaissance avec un groupe de gardes de corps hors du commun, avec à sa tête la charmante Ely !

 

1 avis

rohagus
A la découverte de cet album, on serait en droit de se croire face à une série action/thriller de plus dans un marché BD légèrement saturé, avec comme il se doit une jolie fille en couverture pour attirer l'attention. Et Damoclès ne se cache pas d'appartenir à cette catégorie d'oeuvre. Oui mais voilà, à la lecture du premier tome, on constate qu'elle fait partie du haut du panier tant graphiquement parlant qu'au niveau du scénario. Tout y parfaitement maîtrisé et prenant.

Le dessin est vraiment professionnel. D'un trait classique et un peu formaté certes, mais il est sans aucun reproche tant pour les personnages que pour les décors, et tant pour la mise en scène que pour la fluidité de lecture. En outre, Alain Henriet ne se moque pas de ses lecteurs et offre en permanence des décors soignés et détaillés là où d'autres auraient pu chercher la facilité.
La colorisation est informatique mais très maîtrisée et discrète. Elle ne m'a dérangé que sur une unique page où le ciel bleu des Bahamas a une teinte trop artificielle, notamment avec ses nuages extrêmement floutés.
Pour le reste, nous avons là un graphisme soigné et pro dans la lignée directe du style de Francq pour Largo Winch.

En parlant de Largo, auteurs et éditeur semblent ne pas cacher la parenté qui lie ces deux oeuvres. Cela se retrouve dans les décors au sein desquels évoluent les personnages et intrigues. Milieu très aisé, jolies femmes, belles voitures, quartiers chics londoniens, plages ensoleillées, etc.
Mais les héros de l'aventure, eux, sont bien plus humains et ne font que côtoyer ces fortunés sans en partager ni les richesses ni l'état d'esprit.
Et c'est cela qui est plaisant dans cette BD, la justesse des personnages. Ces derniers sont dotés de psychologies simples - à première vue - mais efficaces et suffisantes pour leur donner des personnalités différentes et attachantes. Nous sommes loin des héros sans peur et sans reproche, ceux-là sont crédibles et sympathiques.

Pour le reste, la trame du scénario est bien construite et prenante. L'album se lit vite car son intrigue est simple mais captivante. Difficile d'en décrocher. Et le seul reproche que je puisse lui faire est la frustration qu'apporte la fin de ce premier tome qui demande ardemment de savoir la suite.
Voilà un début de série qui a un vrai potentiel. Reste à voir si la suite transforme l'essai au niveau du scénario qui, pour le moment, manque légèrement de profondeur mais fonctionne parfaitement dans son rôle de divertissement.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin