| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par Mael
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Casterman

complétez cette fiche
Vérités
ScénarioRichelle Philippe
DessinDelitte Jean-Yves
CouleursBekaert Benoît
Année2002
EditeurCasterman
CollectionLigne Rouge
SérieLes Coulisses du Pouvoir, tome 4
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Bullenote [détail]

Murphy est en planque dans un phare, Lucy est avec lui. Mais la police le retrouve et Murphy tire accidentellement sur la jeune fille avant de se suicider. Pendant ce temps, Clive Baker a décidé de collaborer avec la police en lui remettant des documents compromettant John Watson et qu'il a dérobés dans une des sections du Parti, à York. Le Commandant Caine et son adjoint Burkinshaw ne comprennent pas la volte-face de Baker, qui part maintenant annoncer à Mélanie Watson qu'il veut rompre. Avant d'expliquer à Watson lui-même sa « trahison » et les raisons qui l'ont poussé à livrer des informations aux autorités : Baker soupçonne en effet Watson d'être impliqué dans le meurtre de Sir Stuart. Tandis que les enquêteurs poursuivent leurs efforts pour éclaircir cette sombre affaire, Clive décide de parler à la presse… A-t-il d'ores et déjà mis sa vie en danger ? Et le Cdt Caine réussira-t-il à démasquer tous les coupables ?

 

1 avis

tcharmass
Ce quatrième tome des "coulisses du pouvoir" clôt le premier cycle de la série. Durant 4 albums, les auteurs se sont attachés à dépeindre les méandres de la politique britannique à travers le mystère de la mort d'un ex-premier ministre. Enquète policière menée avec réalisme, étude de personnages crédibles tant dans leurs faiblesses que dans leur qualités, dialogues qui sonnent justes et qui donnent aux protagonistes une véritable épaisseur, dénouement final carré, sans ambiguïtés... bref, une série aboutie qui respire le travail bien fait. Par ailleurs, et c'est appréciable, le scénariste ose des disgressions qui, si elles ne servent pas l'intrigue, renforcent l'immersion du lecteur dans le contexte et la psychologie des personnages. On aurait aimé une approche politique un peu plus pointue dans le style de la série "A la maison blanche"; ici les thèmes évoqués restent très flous (quid de la situation sociale britannique?), les auteurs ne se mouillent pas trop. Le dessin alterne quant à lui des décors fouillés et des visages et attitudes parfois maladroites. A noter le saut qualitatif concernant les couleurs dans le dernier tome alors que les précédents pêchaient par une colorisation un peu criarde et approximative.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin