| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par petitboulet
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Casterman

complétez cette fiche
La frontière invisible (2ème partie)
ScénarioPeeters Benoît
DessinSchuiten François
CouleursSchuiten François
Année2004
EditeurCasterman
SérieLes Cités Obscures, tome 10
autres tomes... 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 1hs
Bullenote [détail]

Roland est un jeune fonctionnaire du Centre de cartographie de Sodrovno-Voldachie, un lieu d’où on ne sort pas. Très vite, il comprend que cette administration sert les visées expansionnistes du pouvoir. Mais bientôt, la peur s’installe au Centre. Des bruits courent, on parle d’attentats, d’archives détruites, d’assassinats, de guerre, de rébellion matée dans le sang… Shkodra, la jeune femme dont Roland est tombé amoureux, semble par ailleurs intéresser au plus haut point les autorités, de plus en plus menaçantes. Tous deux prennent la fuite à travers déserts, montagnes et marais… Traqués, ils n’auront qu’une chance de s’en sortir: franchir la frontière.

 

1 avis

Fufu
Mais où sont passées nos cités obscures d'antant ?
Si ce second tome de "la frontière invisible" est bien la suite logique du premier, il n'empêche qu'il n'y apporte rien de plus. Le sentiment mitigé qu'on pouvait connaître avec le début de l'histoire se confirme.
On est loin du charme mystérieux d'un Samaris, d'un Urbicande ou de l'Archiviste.
Des cités et de leur magie architecturale, il ne reste qu'un batiment (le Centre), certes intéressant à première vue, mais qui n'est que très faiblement présent. L'élément central n'est plus l'univers dans lequel les personnages évoluent, ce qui était le plus passionnant et novateur de la série, mais bien les aventures des héros. L'intemporalité des lieux est remplacée par l'évènementiel à courte durée.

Bien entendu, il reste encore quelques éléments de la "marque" de Schuiten et Peeters, quelques trouvailles sur les modes de locomotion, les rapports sulfureux entre le "moderne" et les "anciennes coutumes", bref des rappels que nous sommes bien dans l'univers des Cités obscures qui reste une des meilleures séries originales franco-belges.
Schuiten et Peeters nous annoncent d'ailleurs leur intention de "faire une pause temporairement" de la série. Espérons qu'ils nous reviendront aussi inspirés qu'à l'époque des grandes histoires des Cités.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin