| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par oslonovitch
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Kana

complétez cette fiche
Tome 1
ScénarioIwaoka Hisae
DessinIwaoka Hisae
CouleursNoir et Blanc
Année2009
EditeurKana
CollectionBig Kana
SérieLa Cité Saturne, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Bullenote [détail]

La Terre est devenue une zone protégée, interdite d’accès. Pour que les hommes continuent d’habiter à proximité, une cité formant un anneau autour de la planète a été construite. Mitsu est le fils d’un laveur de carreau qui a disparu lorsqu’il nettoyait les vitres extérieures de l’anneau. À peine sorti du collège, le jeune garçon décide de reprendre le travail de son père. Arrivera-t-il à résoudre le mystère qui entoure sa disparition ?

 

1 avis

herbv
La Terre, dans un lointain futur : L’humanité réside désormais dans un anneau artificiel qui se trouve en orbite à 35 000 mètres d’altitude. La société qui s’y est développée est divisée en trois classes, correspondant aux niveaux du cylindre: l’inférieur, dédié à la production et hébergeant le bas peuple, l’intermédiaire où se trouve les zones commerciales et éducatives, et le supérieur, lieu de villégiature des populations les plus riches. Mitsu, orphelin, vient de terminer ses études secondaires et décide de devenir laveur de carreaux, tout comme son père, disparu et présumé mort dans un accident du travail, il y a cinq ans. Il s’agit d’un rôle plus important qu’il n’y paraît, les immenses vitres de l’anneau étant le seul lien avec l’extérieur, et le soleil, pour la majeure partie des êtres y vivant. C’est ainsi que Mitsu va souvent être amené à rencontrer ceux qui font appel à ses services. Que ce soit une femme du niveau inférieur qui veut se marier avec la Terre en arrière plan ou un magnat des produits frais, notre jeune héros découvre l’être humain et ses besoins derrière leur façade et va chercher à leur venir en aide.

Après avoir eu deux de ses quatre one-shots publiés dans la collection Made in, Hisae Iwaoka voit sa dernière série en date, en cours dans le magazine Ikki et qui compte actuellement quatre tomes, publiée en français dans la collection plus grand public Big Kana. Il faut donc s’attendre à une œuvre atypique et forte et on peut dire qu’on n’est pas déçu sur ces deux points. Avec un graphisme personnel, tout en rondeur, avec des personnages aux traits épurés, et une poésie qui s’exprime à chaque petite histoire que vit Mitsu, La Cité Saturne s’annonce comme une des séries les plus intéressantes du moment, pourtant bien riche en sorties enthousiasmantes. En basant son récit autour des questions liées à la mort et à l’utilité sociale des individus tout en sachant les aborder avec délicatesse, l’auteure nous enchante aussi bien visuellement qu’intellectuellement. Elle arrive à nous emporter loin dans l’espace et dans le temps tout en restant tristement terre à terre avec la description d’une Terre à l’écologie ravagée et une société inégalitaire et dirigiste. Époustouflant !
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin