| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par Pete ze fouine
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Le Lombard

complétez cette fiche
Chlorophylle et le monstre des trois sources
ScénarioCornette Jean-Luc
DessinHausman René
Année2016
EditeurLe Lombard
SérieChlorophylle, One-shot !
Bullenote [détail]

 

1 avis

rohagus
Je suis un peu déçu par cet album qui avait attisé ma curiosité. Je trouvais intéressante l'idée de voir le style de Hausman, spécialisé dans les décors naturels et personnages animaliers semi-réalistes et un peu inquiétants, utilisé pour mettre en scène une histoire de Chlorophylle, souris aventurière créée par Raymond Macherot dont le style animalier était nettement plus enfantin et léger. Le contraste avait de quoi donner quelque chose d'original, peut-être nettement plus mature et surprenant que la série originelle.

Le dessin est plutôt à la hauteur du défi. Le trait d'Hausman est inimitable et on sent bien son âme dans ces planches. Sa souris Particule est toute mignonne, ses différents animaux comme les oies, loutres et oiseaux sont bien réussis. Sa représentation de Chlorophylle lui-même n'est pas mauvaise ; mais je trouve que notre héros n'est pas très expressif et pas très charismatique. Je dois dire aussi que je n'aime pas trop la façon dont les blaireaux, hérissons et castors sont dessinés. Et en ce qui concerne les décors, je les trouve souvent un peu vides, constitués seulement de quelques branchages en avant-plan et de brouillard à l'arrière.

Quant à l'histoire, c'est surtout elle qui ne m'a pas vraiment convaincu. D'une part, je ne l'ai pas trouvée passionnante. D’autre part, elle m’a semblé avoir le cul entre deux chaises, entre des dialogues et des situations enfantines, et un côté plus inquiétant et monstrueux plus orienté vers les plus âgés. Puis il y a le passage clin d’œil King Kong que j'ai trouvé insipide et convenu.

Au final, même si l'hommage à l'œuvre de Macherot est honorable et le dessin d'Hausman toujours intéressant surtout pour la reprise d'une telle série, la mayonnaise n'a jamais vraiment pris à mon goût.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin