crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Grands Prix
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par docteur C
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Delcourt

compl�tez cette fiche
L'Homme avec les oiseaux
Sc�narioAlgésiras
DessinAlgésiras
CouleursThomas Nadine
Ann�e2006
EditeurDelcourt
CollectionMachination
S�rieCandélabres, tome 4
autres tomes1 | 2 | 3 | 4
Bullenote [d�tail]

Paul raconte à Liam l’étrange lien qui l’unit à Julien Solédango, le Candélabre. Il se rappelle sa carrière de danseur étoile, son enseignement à l’école de danse et la difficulté des rapports qu’il entretenait alors avec ses élèves. Sur un autre plan, Paul, assommé par les révélations de Julien, prend conscience d’être devenu l’objet d’enjeux qui le dépassent…

 

2 avis

[iarl]
Après avoir laissé Paul Klarheit désespéré d'avoir perdu David et Julien, Algésiras nous revient quatre années plus tard plus en forme que jamais, tant du point de vue du dessin que du scénario.

Comme tous les lecteurs le savent à présent, Paul, jeune handicapé, est ramené à la vie par Julien Solédango, un "candélabre", un esprit du feu, à l'aide d'une source de feu inépuisable que ses congénères cherchent à s'approprier.

Dans ce quatrième tome, la palette des sentiments est largement explorée. Que ressent Paul vis-à-vis de cette nouvelle chance que Julien lui a généreusement offerte ? Quels sont les sentiments de Julien vis-à-vis de Paul, lui qui n'offrait jusqu'ici qu'un visage froid et manipulateur ? Tous ces mystères -et bien d'autres- se lèvent à mesure que Paul raconte son histoire à Liam. Tensions et jalousies sont plus présentes que jamais, et Algésiras en profite pour offrir à tous les fans une scène de réconciliation sur les toits, dans une atmosphère d'apaisement mêlée d'humour.

Qu'on se le dise : Candélabres est LA série fantastique qui fait mouche. Injustement sous-estimée, Algésiras fait éclater dans "L'Homme avec les Oiseaux" son talent de conteuse qui la place définitivement parmi les plus intéressantes du moment. De son côté, Nadine Thomas offre une prestation impeccable aux couleurs, donnant à ce quatrième tome une dimension supplémentaire.
Le seul regret que j'aurai vis-à-vis de cette série est sa fin annoncée au prochain tome. ne pétition en ligne n'ayant pas suffi, j'invite tous les lecteurs un peu curieux à se pencher sur Candélabres, l'acheter, l'offrir, l'encenser et ainsi rendre enfin à son auteur l'hommage (tardif) qu'elle mérite tant.
alban
4 ans que nous attendions ce tome …

Certes pendant ce temps, les fans de la série l’ont mis en avant la série sur les principaux forums du net dédiés aux BD, et ainsi nous n’avons pas vu le temps passer. Après tant de spéculations, de trouvailles sur les origines supposées de la série, n’allions nous pas être déçus par l’arrivée de ce nouveau tome ? Algésiras avait-elle surmonté la pression que nous lui avions infligée ?

Le tome 4 était enfin entre mes mains … Dès que je vis la couverture, je sentis que ce tome allait enfin nous donner des réponses. Aribal qui joue avec le feu, Paul effondré à ces pieds, la série semblait basculer … mais je n’étais pas au bout de mes surprises …

La première scène est magnifique, telle que j’imagine l’univers des candélabres fait d’ombres et de lumières tamisée. Nadine Thomas éclaire magnifiquement cette scène et ses couleurs seront à la hauteur de l’album tout au long de ce tome 4.
Le dessin d’Algésiras s’est encore amélioré dans ce tome, elle maîtrise de mieux en mieux son sujet et découpe très habillement son récit.
Sur ces deux aspects, le tome 4 est le meilleur de la série.

Concernant le scénario … là le lecteur n’est pas déçu ! Il manquait une touche intimiste au récit, et Algésiras nous la livre enfin dans ce quatrième opus. La scène des planches 14 à 16 est déjà entrée dans la légende de la série mais ce n’est pas là seule … toutes les scènes font brûler les personnages et mettent à nu leurs sentiments.
Certes il reste énormément de questions en attente, mais le tome 5 arrivera bientôt.

Pour conclure (provisoirement), le tome 4 est à mon avis le meilleur de la série (mais j’avais déjà dit cela des tomes précédents ;) ) et Algésiras nous démontre une nouvelle fois qu’elle n’avait aucune raison de douter de son talent.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin