crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par karine
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Glénat

compl�tez cette fiche
Tome 2
Sc�narioMoore Tomm
DessinMoore Tomm
CouleurMoore Tomm
Ann�e2009
EditeurGlénat
CollectionJeunesse
S�rieBrendan et le secret de Kells, tome 2
autres tomes1 | 2
Bullenote [d�tail]

- P3. Les origines, [Récit complet]Thorhauge Marie (C), Forkan Ray (C)
- P13. Brendan et le secret de Kells, [Récit à Suivre - Fin], Ziolkowski Fabrice (S)
S : Sc�nario

Toujours très pris par les tâches quotidiennes du monastère, le jeune Brendan se sent de plus en plus attiré par le somptueux travail de Frère Aidan, qui ne demanderait pas mieux que de l’initier à l’art délicat de l’enluminure. Sauf qu’il ne s’agit pas précisément du travail que l’on attend de Brendan ! D’autant que l’on aura bientôt bien d’autres choses à penser que l’enluminure, puisque les Vikings se rapprochent dangereusement des côtes irlandaises…

 

1 avis

rohagus
Même si j’avais assez envie de le découvrir lors de sa sortie, je n'ai pas vu le dessin animé « Brendan et le secret de Kells ». J'étais donc content de pouvoir connaître ce récit par le biais de son adaptation en bande dessiné.

A vrai dire, je ne sais pas clairement si cette BD est un « anime comics » ou non, c'est-à-dire s'il s'agit d'une banale réutilisation des images du dessin animé avec des bulles de dialogues collées dessus ou s'il y a eu un véritable travail créatif spécifiquement dédié à la bande dessinée.
Je ne me pose pas la question pour la partie inédite qui relate les origines du personnage principal. Mais pour le reste, à la vue des images, il semble bien que ce soient des dessins directement issus du film qui sont utilisés. Seul le travail de mise en page et d'ajouts des dialogues permet d'en faire une BD.

Ceci étant dit, le graphisme de ce récit vaut vraiment le coup d'oeil. C'est un mélange du style de l'animation américaine moderne, avec des personnages assez anguleux et épurés, et de l'esthétisme celtique ancien pour les décors et les décorations. C'est joli. Le travail sur les enluminures est parfois impressionnant : très beau.
Par contre, en terme de narration graphique, ce qui fait la spécificité d'une bande dessinée, ce n'est pas terrible. Les pages sont certes belles mais elles sont assez encombrées et souvent confuses. Les scènes d'action sont difficiles à comprendre. Il s'agit visiblement d'un récit qui doit être aisé à suivre une fois animé et avec du son, mais son adaptation en bande dessinée a un peu de mal à passer.

Néanmoins, le scénario est original et beau. Ce n'est pas le récit banal d'un enfant élu qui va sauver son peuple en combattant les méchants avec tout son courage et ses nouveaux amis. Là, il y a certes un grand danger représenté par une invasion viking, un grand méchant, seigneur des ténèbres de son état, une nouvelle amie fée dotée de pouvoirs magiques, etc., mais l'objectif du héros est de sauver une oeuvre artistique, à savoir apprendre l'enluminure, achever un chef-d'oeuvre du genre et pouvoir sauver ces connaissances et cet enseignement pour les générations futures. Plutôt original et cette originalité se retrouve dans la façon dont l'intrigue prend fin de manière inattendue pour ma part.

J'ai été assez charmé par ce récit particulier et la beauté celtique et médiévale de l'ensemble. Et même si l'adaptation en bande dessinée aurait pu être meilleure en terme de narration, il y a dans ces planches des images de toute beauté qui valent vraiment le coup d'oeil.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin