créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par coacho
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

� Delcourt

compl�tez cette fiche
Au Moulin-Rouge
Sc�narioSmudja Gradimir
DessinSmudja Gradimir
CouleursSmudja Gradimir
Ann�e2004
EditeurDelcourt
CollectionHors Collection
S�rieLe bordel des muses, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4
Bullenote [d�tail]

La vie de Toulouse-Lautrec est restituée ici librement, tout en retraçant, néanmoins, avec une précision historique sa rencontre avec les grandes figures artistiques du XIXe siècle : Van Gogh, Degas, Gaugin... Smudja brosse avec maestria et humour les heures de gloire du Moulin Rouge, la faune interlope de Montmartre et des scènes de soûlographie mémorables.

 

2 avis

CoeurDePat
Je l'attendais avec impatience, d'où probablement ma petite déception.

L'album est tout aussi magnifique que "Vincent & Van Gogh". Il fonctionne en effet sur le même principe (reprendre des tableaux plus ou moins célèbres et les intégrer dans l'histoire), et Smudja adopte un découpage bien plus original (comme cette page où les cases dessinent un moulin).

Ceci dit, "l'histoire" est très décousue. A un point tel même, que j'aurais plutôt envie de dire qu'il s'agit de petites saynètes liées par le fil conducteur qu'est le personnage de Toulouse-Lautrec. Par ailleurs, les nombreux gags qui parsèment l'album ne contribuent pas à donner à l'ensemble une cohérence plus forte.

Enfin, certaines scènes manquent assez cruellement de dynamisme, de mouvement, et l'enchaînement entre les cases est parfois un peu laborieux. :(

C'est donc toujours aussi beau pour l'oeil, les références abondent, ça se lit tout de même avec plaisir, mais "Au Moulin-Rouge" m'a très nettement moins plus que "Vincent & Van Gogh".
Cobalt 60
Petite déception pour cet album de Gradimir Smurdja (j'aime bien ce prénom : Gradimir)
Le dessin et la mise en couleurs sont magnifiques. Probable que Smurdja aurait fait faussaire s'il n'avait été bédéaste. Il arrive en effet à recréer la touche et la palette de couleurs de ses modèles : ici Toulouse Lautrec, couleurs ocres et touche rapide, qui succède au Vincent Van Gogh en gammes bleus et jaunes appliquées à la brosse de l'album précédent.
Mais franchement, quel dommage que le scénario soit juste n'importe quoi ! Tout comme dans "Vincent et Van Gogh", Smurdja se limite à une succession de saynettes qui consistent à faire se rencontrer les grands artistes du 19ème siècle associés à des exemples de leurs œuvres sans soucis de vraissemblance ni d'intrigue. Il multiplie ainsi les gags légers et les clin d'œil qui n'en sont plus tellement ils brillent par leur évidence.
On sent que Smurdja prend un grand plaisir à gratter ses planches, mais nous on s'emmerde un peu pour tout dire. Peut-être devrait-il passer un peu plus de temps sur ses scénarios ?
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin