créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes Ă©toiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

ďż˝ Asuka

compl�tez cette fiche
Tome 3
Sc�narioKitoh Mohiro
DessinKitoh Mohiro
CouleursNoir et Blanc
Ann�e2008
EditeurAsuka
CollectionSeinen
S�rieBokurano, notre enjeu, tome 3
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 ...
Bullenote [d�tail]

Chargés de défendre la Terre dans un combat d'avance fatal, les pilotes de Zearth se révèlent successivement à eux-même et aux autres. Kako, un des garçons les plus timorés du groupe, est désigné pour être le prochain à piloter. Mais son adversaire le plus dangereux est-il le prochain robot, ou... lui-même ?

 

1 avis

herbv
Après quatre combats victorieux, la défaite étant interdite et signifierait la disparition de toute vie sur Terre, la petite équipe de collégiens/combattants chargés de contrôler Zearth, un robot géant, est confrontée à un cinquième envahisseur, tout aussi mystérieux que les raisons de ces confrontations. Cette fois, c’est au tour d’Isa Kako, un garçon plutôt chétif et peureux, de devoir sauver l’Humanité. Malheureusement, tout laisse penser qu’il en sera incapable étant donné qu’il semble brisé psychologiquement devant l’assurance de son trépas à venir. De plus, le gouvernement a réussi à identifier l’ensemble des enfants et cherche à comprendre ce qu’il se passe tout en cherchant à résoudre l’invasion à l’aide de l’armée. Le contact avec l’étrange et irrévérencieux Monsieur Truckifouette est pris mais cela ne semble pas devoir être d’un quelconque avantage. Et cela ne risque-t-il pas au contraire de réduire les chances de survie de la planète ?

Bokurano est une série atypique par le traitement d’un sujet plutôt classique. Les combats de robots géants existent depuis 1956 avec la série Tetsujin 28 gô (« L’Homme d’acier n° 28 ») de Yokoyama Mitsuteru. Cependant, que la victoire entraîne obligatoirement la mort du pilote, surtout qu’ici, ce sont des enfants, et que ceux-ci soient plutôt égoïstes, mesquins, voire veules donc tout sauf des héros, est nettement moins commun. Ainsi, l’auteur réussit à donner tout son sel à un récit qui pourrait être terriblement banal sans cela. À cela vient s’ajouter un dessin très épuré, à l’encrage rappelant le crayonné d’origine, ce qui participe à cette impression d’œuvre originale que l’auteur réussit à nous faire ressentir. Malheureusement, la narration n’est pas toujours très fluide, les dialogues et les combats étant parfois peu compréhensibles. Néanmoins, on réussit rapidement à faire abstraction de ces petits défauts ainsi que ceux d’une fabrication perfectible sur plusieurs points, pour se laisser happer par le récit. Il en résulte une des lectures les plus enthousiasmantes du moment et on se retrouve à attendre avec impatience le prochain volume.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin