créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par LĂ©on le Wacky
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

ďż˝ 6 pieds sous terre

compl�tez cette fiche
Bighead
Sc�narioBrown Jeffrey
DessinBrown Jeffrey
Ann�e2005
Editeur6 pieds sous terre
CollectionPlantigrade
S�rieOne-shot !
Bullenote [d�tail]

Plus phobique que Spiderman, plus moral que le professeur Xavier et plus niais que Robin, Big Head n’est vraiment pas à l’aise dans ses baskets. Affligé d’une timidité maladive, envahi de doutes et de questionnements, Big Head n’en tient pas moins la dragée haute à toute une armada de super vilains tous plus bètes les uns que les autres. Ainsi défile sous nos yeux éberlués une panoplie de freaks, aux noms particulièrement improbables, comme La Cervelle, le Docteur Doctoro, Le British (et ses agacantes bonnes manières), La Chevelue ou encore Séductricia, sans oublier le pire ennemi de notre super héros phobique, Power Trader. Dans toute ses aventures, qui suivent fidèlement toutes les structures des récits de super héros, Big head tentera de conquérir le cœur de la godiche qu’il aime -malgré la fourberie du British, qui ne manque jamais une occasion de l’humilier- et de sauver le monde d’une momie… ou bien de petits rongeurs extra-terrestres.

 

1 avis

Matt Murdock
De Jeffrey Brown, je n'avais lu que Clumsy, une chronique intime et autobiographique basée sa relation amoureuse avec une de ses petites amies. Puis arrive ce Big Head édité chez 6 pieds sous terre, qui viendra un peu changer la donne. En effet alors que je croyais que Jeffrey Brown était un auteur à la sensibilité à fleur de peau, je m'aperçois qu'il est aussi capable d'humour.

Big Head est donc un super héros qui combat plein de super méchant comme Le British, Le frappeur, Seductricia, dans un style on ne peut plus décomplexé. Jeffrey Brown dessine et écrit des histoires de super héros comme un enfant de 10 ans, et c'est bon car on se rappelle aussi, avec nostalgie, comment on lisait des comics quand on était gamin, sans aucun a priori, et avec beaucoup d'innocence. Evidemment les histoires sont assez déglinguées et se moquent des clichés du comics de super héros, notamment dans l'épisode La mort du fantôme noir, dont l'intrigue et la couverture reprend celle de Crisis on Infinite earth. Les dessins en noir et blanc, minimalistes et simples, viennent donner un cachet assez "lo-fi" à l'ensemble. Encore une fois ces dessins nous revoient à cette innocence de notre enfance.

Jeffrey Brown en profite pour disséminer quelques éléments de sa sensibilité, notamment dans sa relation avec la femme de son ennemi, le British. Eléments qui annoncent ces futus comics, plus sensible et intime, comme Clumsy.

Bref il est assez difficile de tranché avec ce Big Head, est-ce une parodie de comics de super-héros, où bien est-ce que Jeffrey Brown y croit puisque ces histoires sont tintées d'éléments qui rendent parfois hommage aux comics qui ont dû peupler son enfance, ainsi que de quelques passages sensibles que l'on retrouvera dans ces prochains comics comme Clumsy. Encore une fois du tout bon avec cet auteur dont il faudra suivre ces autres réalisations.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin