créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

ďż˝ TaĂŻfu Comics

compl�tez cette fiche
Tome 2
Sc�narioShigematsu Takako
DessinShigematsu Takako
CouleursNoir et Blanc
Ann�e2008
EditeurTaĂŻfu Comics
CollectionShojo
S�rieBig Bang Venus, tome 2
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
Bullenote [d�tail]

Yuzu vient de perdre sa mère et se retrouve sans abri...
C’est alors qu’apparaît Hassaku, le secrétaire de sa richissime grand-mère, qui la conduit au château où elle devra apprendre à devenir une parfaite demoiselle de bonne famille.
Yuzu rentre au lycée Getsuei et fait face à de multiples attaques, pour découvrir que le responsable de ces agressions n’est autre que la seule personne en qui elle avait confiance... !

 

1 avis

herbv
Yuzu Yamashita continue à être la victime de harcèlements dans son tout nouveau lycée huppé. Il faut dire qu’être devenue l’héritière potentielle de la fortune du conglomérat Shirayuki lui a attiré beaucoup de jalousies et de rancœur. Qui est donc la personne qui a organisé son enlèvement ? Quel est le rôle d’Iyo Hayashiba dans cet événement ? Il semble détester notre jeune héroïne, surtout qu’il était le favori pour l’héritage avant l’arrivée de celle-ci. Pourtant, il est venu la délivrer de ses ravisseurs. Décidément, la vie de pauvre était plus simple…

Le second volume de Bigbang Vénus est dans la droite ligne du premier. Exagération permanente, situations improbables, dialogues niais, pensées romantiques, rien n’est épargné aux lecteurs. Évidemment, il faut le prendre au second degré car sinon, le classicisme et la mièvrerie de ce shôjo vous fera fuir. Il semble pourtant évident que c’est une posture volontaire de la part de Takao Shigematsu qui nous livre là une sorte de parodie subtile du genre. Tous les poncifs sont repris et poussés à l’extrême, ce qui ne peut que faire naître le rire mais aussi la tendresse pour l’héroïne.

Ceci dit, au-delà de cette histoire de premier ou second degré, si important dans la perception que l’on peut avoir de la série, c’est aussi un personnage féminin positif, enthousiaste, volontaire qui nous est proposé. Yuzu n’est pas agaçante même si elle est indécise et a tendance à être très naïve. Il s’agit d’un ressort humoristique qui doit faire ressentir une certaine empathie et non pas du rejet. Est-ce réussi ? C’est à chacun de juger car il est certain que tout le monde n’adhérera pas à la démarche de l’auteure.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin