crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Grands Prix
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Cellophane
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Glénat

compl�tez cette fiche
Magie d'amour
Sc�narioGilson David
DessinGilson David
Ann�e2013
EditeurGlénat
S�rieBichon, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3
Bullenote [d�tail]

 

1 avis

rohagus
Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il y a réelle originalité dans le personnage central de cette série jeunesse. D'autant que dans la collection Tchô, il croise des garçons nettement plus... virils ou alors des filles nettement plus garçons manqués. Car en effet, Bichon est tout l'inverse : c'est un garçon... qui est une fille dans l'âme. Il ne se contente pas d'être sensible et doux, il aime aussi les poupées, les jeux de filles ou encore s'habiller en princesse.

Je salue l'audace de mettre en scène dans une série d'humour spécifiquement à la jeunesse un tel personnage qui prône le droit à la différence. J'apprécie que son style soit parfaitement accepté par ses proches, sa famille d'abord, ses amies féminines ensuite mais aussi quelques garçons même si ça ne passe pas bien avec tout le monde.
Le graphisme de la série est très agréable, rond et dynamique avec de sympathiques couleurs acidulées. Il n'y a que l'insistance à représenter le fameux « Jean-Marc du CM2 » avec les yeux en permanence clos qui est un peu agaçante.

Maintenant je dois dire que tout ne m'a pas plu dans cette série.
D'abord, pour une série qui prône la différence, je tique un peu sur les clichés qui veulent qu'une « fille dans l'âme » aime les poupées, le rose et les robes de princesse. Quand je compare avec les goûts nettement plus éclectiques de ma fille, j'ai l'impression que l'on est ici dans un drôle de stéréotype que j'aurais plutôt imaginé être combattu par l'esprit de cette série.
Ensuite il y a l'aspect de l'homosexualité, car Bichon ne se contente pas d'avoir des goûts très féminins, il aime aussi véritablement les garçons. Et même si ça ne me choque pas, je trouve ça étrange de sexuer un enfant aussi jeune (il est en classe de CE2 dans le premier tome). Là encore je me base sur mes enfants mais aussi sur mes propres souvenirs d'enfance et je constate que durant toute l'école primaire, les enfants se fichent bien d'histoires d'amour et des gens de l'autre sexe. Alors de voir Bichon jouer les amoureux transis aussi souvent dans cette BD, je trouve ça un peu... bizarre... J'aurais préféré que l'auteur se contente de le présenter comme très féminin dans ses attitudes, mais que comme une fille de son âge, il se fiche un peu des garçons, quitte à le représenter parfois légèrement troublé sans plus. Mais bon, on parle d'une série dans la même collection qu'un Titeuf qui est amoureux de sa Nadia, alors OK, même si du coup ça perd un peu de son réalisme à mes yeux.

Pour finir, même si j'aime assez l'ambiance de cette série et son déroulé plutôt fin, je trouve l'humour répétitif et pas très drôle. C'est sympa mais sans plus. Seul le côté touchant et mignon de certains passages fait ressortir l'ensemble. Du coup, j'en conseille la lecture pour découvrir un récit jeunesse original, qui parlera d'ailleurs peut-être plus aux parents qu'aux enfants, mais pas vraiment l'achat.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin