crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par hoody
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Les Humanoïdes Associés

compl�tez cette fiche
Troisième tome
Sc�nariode Crécy Nicolas
Dessinde Crécy Nicolas
Couleursde Crécy Nicolas | Walter (Pezzali)
Ann�e2002
EditeurLes Humanoïdes Associés
S�rieLe Bibendum céleste, tome 3
autres tomes1 | 2 | 3
Bullenote [d�tail]

La cérémonie du prix Nobel de l'Amour organisée dans la bonne ville de New-york sur Loire tourne au fiasco total : Le diable en personne s'est emparé du corps de Diego et met un terme à la remise du prix. C'est le moment que choisi un groupe d'activistes canins pour s'inviter aux festivités et enlever le malheureux phoque et son diabolique parasite. Quant au Président, à l'origine de la joyeuse mascarade du prix Nobel, il se disloque à vue d'oeil.

Pendant que ce dernier tente de se reconstituer dans l'hôpital le plus proche, le commando des chiens emmènent le corps de Diego dans leur repaire afin d'interroger le diable. Ils attendent du maître des enfers qu'il rétablisse la vérité quant au rôle joué par la race canine dans l'évolution de l'humanité. Le diable apprend alors, effaré, que l'homme est un lointain ancêtre…du phoque !

 

1 avis

sylvain Ricard
Entité faite de l’agglomérat de pneus blanchis et fondus, le bibendum céleste se retrouve colonisé par Belzébuth. Les chiens lui demandent, de manière à réhabiliter leur race, de retrouver Peter Minuit, premier phoque étant devenu homme et seul être capable de faire reconnaître l’importance que les toutous ont eus en leur temps.

Bon, j’ai essayé de résumer ce troisième et dernier tome, mais ceux qui connaissent le monde de Nicolas De Crécy le savent bien : il est illusoire de vouloir raconter ses livres de BD, tant ils sont basés sur l’imaginaire et l’étrange. Ce sont des univers dans lesquels on plonge avec délice ou bien des ouvrages inabordables et étanches, incapables de procurer le moindre plaisir. Je nage, quant à moi, dans le bonheur sitôt que j’ouvre un livre dessiné par Nicolas De Crécy, quel que soit le support. Je n’aime pas trop les ‘classements’ de ce genre, pensant que certains styles sont incomparables, mais force est de constater qu’il est un des plus grands dessinateurs actuels, sans aucun doute celui que je préfère. La force de son trait, la rigueur de sa mise en scène, la beauté de ses couleurs, tout semble parfaitement maîtrisé. Et quand bien même on ne comprend pas grand chose au scénario (c’est mon cas, je l’avoue, avec Foligato), le simple plaisir du dessin suffit. Ces trois tomes du ‘Bibendum Céleste’ en sont l’exemple parfait. Je suis admiratif de son travail, je ne le dirais jamais assez. Un grand bravo.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin