| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par Xaviar
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Dargaud

complétez cette fiche
La chute de la Maison West
ScénarioPope Paul | Petty J. T.
DessinRubin David
Année2016
EditeurDargaud
SérieBattling boy, tome 2
autres tomes1 | 2 | 1hs
Bullenote [détail]

 

1 avis

herbv
Aurora West est la fille unique d'Haggard West, le dernier super-héros d'Arcopolis. La mégapole est sous la coupe des monstres, notamment de l’infâme Sadisto et de sa bande de goules. Dans le premier tome, elle avait réussi à convaincre son père qu’elle pouvait, elle aussi, devenir une protectrice de la ville. Son entrainement commence à porter ses fruits ; elle arrive à combattre le crime par ses propres moyens. Son apprentissage touche à sa fin. Malgré les mises en garde de Miss Grately, une ancienne disciple d'Haggard – dont la perte d’une jambe a mis à la carrière -, Aurora n’a plus qu’une idée en tête : découvrir qui a tué sa mère quand elle n’avait que quatre ans. Cependant, la vérité est parfois bien plus dure à supporter que l’ignorance. Hélas, on n’en prend bien souvent conscience que trop tard.

La chute de la Maison West est la conclusion de la préquelle de Battling Boy consacrée à Haggard West, le héros scientifique que l’on découvre au début de la série. En fait de conclusion, nous pouvons même dire que l’histoire se termine exactement là où commence Battling Boy. Ainsi, le lecteur peut tout à fait découvrir par ce biais l’univers que Paul Pope a créé en 2013. Il lui restera ensuite à attendre la sortie du tome 2 de Battling Boy dont l’annonce ne devrait plus trop tarder. Logiquement, il faudrait considérer le présent ouvrage comme le second tome d’une série plus large, L'Ascension d'Aurora West étant alors le premier volume. En effet, dans différents entretiens, Paul Pope explique que la suite de son récit placera la relation entre le jeune Battling Boy et Aurora West au centre de l'intrigue.

Pour L'Ascension d'Aurora West et La chute de la Maison West, Paul Pope a fait appel à un coscénariste et à un dessinateur. Le résultat est une réussite, le récit est ici mieux rythmé que dans Battling Boy 1, même s’il est impossible de deviner si Petty JT est réellement à l’origine de cette amélioration. Le dessin de Rubín Davíd, un dessinateur espagnol, fait merveille. Bien plus lisible et assuré que celui de Paul Pope, son trait reste dans la continuité du graphisme non stéréotypé du créateur original (les influences européennes sont manifestes dans les deux cas). Aurora est vraiment bien dessinée, son allure générale post adolescente est parfaitement rendue. Les goules sont tout aussi réussies, comme les décors. Rubín Davíd est un auteur à suivre, incontestablement.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin