crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Vote pour Le Grand Prix de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par pikipu
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Glénat

compl�tez cette fiche
Anatomie du désordre
Sc�narioMoynot Emmanuel
DessinMoynot Emmanuel
Ann�e2003
EditeurGlénat
CollectionCarrément 20/20
S�rieOne-shot !
Bullenote [d�tail]

Paris, 1904. Eugène Pigot, jeune peintre sans le sou, essaye de vivoter en vendant une toile de ci de là. Monsieur Philippe Lechat, critique d'art avisé et acheteur attitré de la galerie Stern se rend un jour à son atelier pour lui acheter une toile. Il tombe par hasard sur une peinture curieuse qui attire toute son attention. Ne ressemblant à rien de connu, elle semble préfigurer le cubisme - que nos héros ne connaissent pas encore, pour cause - de plusieurs années. Mais le plus étrange dans cette affaire, c'est que Pigot ne se souvient absolument pas avoir peint cette toile. Et il trouve ça bien meilleur que ce qu'il fait habituellement... Et Pigot se dit alors qu'il est mûr pour l'asile... Même plus capable de se souvenir de ce qu'il a peint...

 

1 avis

everland
Cela fait quelques temps déjà qu’Emmanuel Moynot se partage entre bandes dessinées "classiques" ( Vieux fou chez Delcourt) et les romans graphiques plus osés dans la collection Carrément BD de Glénat et dans la collection Encrages de Delcourt. "Anatomie du désordre" s’insère dans cette seconde catégorie. On peut d’ailleurs le rapprocher de l’excellent Monsieur Khol et de Oscar et Monsieur O, avec lesquels il forme un triptyque passionnant sur le thème de la peinture et de son artiste. Il est rare qu’un auteur se lance sur un thème aussi peu "commercial" avec autant de succès et d’ingéniosité. Ces trois albums, remarquables pris séparément, constituent en ce sens une œuvre d’une rare densité quand on les lit à la suite, et de préférence dans leur ordre de parution.

Monsieur Khol, l’un des premiers albums paru dans la collection Carrément BD était un exercice de style très réussi sur un personnage se découvrant à travers la peinture. Une idée géniale (un personnage dont le visage apparaît au fur et à mesure qu’il se découvre), un nouveau format bien maîtrisé par Moynot et un scénario sans fausse note de Dieter, cet album était pour moi l’un des gros coups de cœur de l’année 2001.

Oscar et Monsieur O reprenait la formule sur le thème de la bande dessinée, cette fois sans Dieter au scénario. J’avoue que cet album m’avait, au départ, moins convaincu que le précédent, je le vois à présent comme une étape vers "Anatomie du désordre". Le scénario paraît plus hésitant que pour Monsieur Khol, l’album est néanmoins plus dense. On sent l’auteur davantage impliqué par un sujet moins conceptuel mais plus personnel.

"Anatomie du désordre" poursuit cette recherche de manière beaucoup plus convaincante. Le graphisme est une fois encore au cœur du récit, à la fois thème et support de narration. Rarement la bande dessinée ne m’avait semblé aussi "adaptée" à un récit. Au fur et à mesure que le personnage principal, un peintre génial, sombre dans la folie, le dessin prend la place du texte comme support de narration. Il faut dire aussi que Moynot s’est offert 121 planches, ce qui lui permet d’installer et de développer davantage son récit et de nous entraîner plus facilement avec lui.

Bref "Anatomie du désordre" est, pour moi, la bande dessinée la plus riche et la plus réussie de Moynot. Si vous avez aimé les deux titres précédents, n’hésitez pas...
Si le thème vous intéresse mais que vous ne connaissez pas ces albums, et même s’il s’agit de trois "one shot", je vous conseille de commencer par Monsieur Khol. Il y a dans ces trois bandes dessinées une progression aussi bien dans le graphisme que dans la réflexion de l’auteur qui justifie cet ordre de lecture.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin